10 mai 2015

Fête des mères ou des reines?

Aujourd’hui c’est la fête des mères, et le fête des reines à Pra-Bardy.

A quand la fête des femmes en politique?

Durant ma dernière semaine politique, les femmes ont été « homme-ni présente »! D’abord vendredi dernier, les Jaunes du Haut, le CSPO, ont pu présenter un, pas une, des leurs qui deviendra président du Grand Conseil. Selon les bruits de couloir, leur favorite, Lilian Brigger, aurait refusé de combattre, et il ne s’est évidemment pas trouver un homme pour scander la fameuse phrase : «rapprocher la 128 de la 156». Le risque était bien trop grand que la femme l’emporte!

Lundi soir, Centre Gauche PCS a présenté sa liste pour les prochaines élections fédérales, deux points essentiels sont à souligner : Jonathan Darbellay d’Entremont Autrement est candidat, avec lui, l’esprit d’ouverture est garanti. De plus cette liste compte autant de femmes que d’hommes. L’équilibre total ! Le NF himself s’est interrogé sur cette parité ; les lecteurs ont donné un verdict cinglant : pour 95% des personnes qui ont réagi, cette parité ne présente aucun intérêt. Pourtant, à mes yeux, il est nécessaire, dans un premier temps en tous cas, de forcer les partis à présenter des listes ou la parité est respectée. Malheureusement, en regardant les listes principales des « grands » partis, cette mesure n’est pas pour demain. Trop peu d’hommes se posent la question que toutes les femmes se posent : « suis-je assez compétent?»

En ce jour de combats de reines, espérons que les femmes en politique puissent faire preuve de persévérance et de pugnacité, quelle que soit leur origine, d’Hérens, d’ici ou d’ailleurs. Alors, Mesdames, vous êtes au moins autant compétentes que les hommes, n’hésitez pas à vous impliquer en politique! Bonne fête, bon courage!


Raymond Borgeat
Président du Centre Gauche-PCS

2 commentaires:

  1. Merci Raymond pour ton engagement en faveur des femmes ! Pour avoir entendu les candidats du Centre Gauche PCS se présenter lors de l'AG extraordinaire du 4 mai, je peux affirmer que les quatre femmes figurant sur la liste possèdent toutes les qualités pour faire de la politique avec compétence et efficacité et ne sont en tous cas pas des candidates "alibi", ce qui n'enlèvent rien à la qualité de leurs homologues masculins bien sûr ! La liste du Centre Gauche-PCS est tout simplement excellente.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Raymond!
    Quand on voit qu'un jeune parti comme le centre-gauche arrive à atteindre la parité sur sa liste avec des candidatures féminines de pareille qualité, il est incompréhensible que les gros partis n'arrivent pas à mettre plus de femmes en avant...

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.