17 septembre 2018

Pour que les jeunes majeurs ne soient plus poursuivis pour des dettes contractées par leurs parents

On lit dans la dernière Newsletter du Centre G-PCS:

(lire le texte du postulat) 

Face à des actes de défaut de bien en lien avec des impayés des primes maladies ou de participation concernant des enfants mineurs, les assureurs maladies peuvent décider de poursuivre les jeunes devenus majeurs. Ces jeunes sont ainsi pénalisés le jour de leurs 18 ans pour des dettes contractées par leurs responsables légaux. Le postulat, déposé au nom de l’AdG/LA par Marie-Paul Bender et Jonathan Darbellay, demande au Conseil d’Etat d’intervenir auprès des assureurs pour réparer cette injustice.

Dans la défense du postulat, Marie-Paul Bender a précisé que dans le domaine de l’assurance maladie obligatoire, c’est le fait que les enfants mineurs sont considérés comme des preneurs d’assurance qui permet aux caisses maladies de poursuivre l’enfant devenu majeur. Notre canton qui n’a pas le pouvoir de changer la LAMal, pourrait cependant conclure des accords avec les assureurs pour que cette pratique cesse et que les dettes restent au nom des parents. Il ne faut pas se tromper de cible

(écouter l'intervention)



16 septembre 2018

Votations du 23 septembre 2018

Trois objets sont soumis au vote le dimanche 23 septembre 2018. Le comité élargi d'Entremont Autrement soutient les trois sujets.

L'arrêté fédéral concernant les voies cyclables et les chemins pédestres
Il s'agit de compléter la Constitution fédérale en y introduisant les voies cyclables et les sentiers pédestres. Entremont Autrement soutient à une vaste majorité cet arrêté fédéral qui va permettre d'améliorer la coordination entre les cantons et les standards relatifs aux voies cyclables dans toute la Suisse. Les cantons gardent toute leur compétence en matière de planification, de construction et d'entretien des voies cyclables. La Confédération vient en soutien aux cantons. L'arrêté fédéral permettra de mettre en valeur les déplacements à vélo, surtout avec le développement des vélos électriques.

L'initiative populaire "Pour des denrées alimentaires saines et produites dans des conditions équitables et écologiques"
Cette initiative est soutenue notamment par les Verts, le PS, l'ATE, l'Union suisse des paysannes et des femmes rurales, etc….Cette initiative obligerait la Confédération à renforcer l'offre des denrées alimentaires sûres et de bonne qualité, dans le respect de l'environnement, des ressources et des animaux et aussi en s'assurant des conditions de travail équitables. En conséquence, les importations de denrées alimentaires peu transformées (œufs, viande) devraient correspondre aux normes suisses. Cette initiative est contestée par le Conseil Fédéral, le Parlement, le PLR, le PDC et Economiesuisse, qui mettent en avant des difficultés d'application (comment contrôler la production des aliments à l'étranger?) et une augmentation des prix des aliments.

L'initiative populaire "pour la souveraineté alimentaire. L'agriculture nous concerne tous"
Cette initiative est soutenue par les Verts, le PS, Slow Food, etc... Elle est combattue par le Conseil Fédéral, le Parlement, le PLR, le PDC et Economiesuisse. Cette initiative a été lancée en 2016 par Uniterre. Elle réclame une plus grande intervention de la Confédération sur le secteur par une harmonisation des conditions de travail (horaires, salaires), une application des normes sociales et écologiques aussi bien aux produits suisses qu'aux produits importé, une plus grande transparence des coûts et des prix équitables. L'initiative vise également à interdire tout utilisation d'organismes génétiquement modifiés. L'initiative est combattue par le Conseil Fédéral et le Parlement notamment parce que son application irait à l'encontre de traités internationaux.

Le comité élargi d'Entremont Autrement soutient à l'unanimité ces deux initiatives. Elles sont le signe que le consommateur veut avoir plus de contrôle et de transparence sur les aliments qu'il achète. Les milieux économiques soutiennent qu'il n'y a pas besoin de régulation pour augmenter la transparence, le consommateur étant responsable de ce qu'il achète. Les milieux économiques mettent en avant une hausse des prix qui pourrait survenir si les initiatives sont acceptées et veulent faire croire qu'ils veulent protéger les consommateurs. Mais on voit bien avec d'autres sujets brulants (égalité des salaires notamment) qu'il faut des règlementations venant de l'Etat pour faire changer les choses; ce n'est pas le soucis de protection du consommateur qui va faire spontanément changer l'attitude de l'économie, ce sont les citoyens qui disent par les urnes qu'ils veulent changer de paradigme.

Sophie Juon

Une initiative simple mais dangereuse

Notre présidente Sophie Juon s'exprimait la semaine dernière dans Le Peuple Valaisan sur l'initiative dite d'autodétermination ou "contre les juges étrangers" de l'UDC. Nous nous prononcerons sur ce texte le 25 novembre.

Comme à notre habitude, nous ne publions pas le texte complet paru dans le Peuple pour vous encourager à vous abonner.


Changements dans la Liste Appel Citoyen d'Entremont.

Le blog Appel Citoyen  a fait état de changements apportés par certain-es candidat-es élu-es au soir du 9 septembre 2018.
Ainsi Jasmine Lovey a renoncé à sa candidature pour des raisons professionnelles. Valentina Darbellay a accepté sa nomination comme candidate.
La liste définitive pour l'Entremont est donc:



15 septembre 2018

Le folklore pontifical et l'héraldique entremontante

Pendant quelques semaines, je me suis amusé à explorer les armoiries de l'Entremont pour bien comprendre leur fonctionnement. La plus fameuse est quand même celle de Bourg-St-Pierre qui évoque la papauté en général et un pape en particulier, mais ce n'est pas la seule qui peut s'enorgueillir d'un tel parrainage. D'autres communes de la région peuvent en dire autant, et pas seulement dans le district d'Entremont.

On nage bien sûr en plein folklore dans un domaine qui peut paraître anodin, mais qui prend toute son importance dans le débat actuel sur la fusion des communes. Que ce petit clin d'oeil allège ce débat.
Bel fin d'été à tous

Daniel Rausis



13 septembre 2018

Contre les exportations d’armes dans les pays en guerre civile

Initiative de rectification
Contre les exportations d’armes dans les pays en guerre civile

Une coalition contre les exportations d’armes dans les pays en guerre civile a déposé à la Chancellerie fédérale un texte en vue du lancement d’une initiative. Cet initiative vise à s’opposer au nouvel assouplissement que la droite veut octroyer aux entreprises exportatrices d’armes. Elle vise même davantage en demandant un retour au statu quo d’avant 2014, d’où son titre d’initiative de rectification.

Dans l’attente de la validation du texte déposé, le comité d’initiative lance un appel à l’engagement. Il s’agit de s’engager à récolter 4 signatures en faveur de cette initiative. Déjà plus de 20'000 personnes ont signés cet appel pour un besoin de 25'000 personnes (25'000 x 4 = les 100'000 signatures nécessaires).

Pour en faire de même et vous engager à la réussite de cette initiative, cliquez sur le lien suivant 

https://initiative-rectification.wecollect.ch/#subscribe

MERCI d’avance à celles et ceux qui répondront favorablement à cet appel!

Urbain Gailard

12 septembre 2018

Ligne THT: Séance avec Roberto Schmidt, Conseiller d'Etat et dépôt d'une initiative urgente au Parlement.

Hier matin, nous (les représentants des partis et les chefs de groupes parlementaires) étions reçu par M. le Conseiller d'Etat Roberto Schmidt à Sion, dans le cadre de la problématique de la ligne THT.

Très instructive séance dans laquelle siégeait également le géologue cantonal qui, rappelons-le, a publié un rapport le 1er juin 2018 (rapport qui nous a fait prendre position en demandant l'arrêt immédiat des travaux en cours), montrant plusieurs lacunes dans le dossier de cette ligne controversée, notamment au niveau de la sécurisation des zones où les pylônes doivent être implantés.

Suite à la séance, six chefs de groupe du Grand Conseil ont déposé une initiative urgente qui devrait être traitée vendredi pour suspendre les travaux de la ligne à très haute tension (THT) entre Chamoson et Chippis, comme l'indique l'article du Nouvelliste paru peu après la séance.

Pour sa part, Canal9 offrait la parole à Grégory Logean, qui explique les motifs de du dépôt de cette initiative urgente, à écouter/regarder ici.

Et pour terminer, le Nouvelliste du jour rempli une pleine page sur ce sujet brûlant qui fait l'actualité en Valais.

Olivier Bender

11 septembre 2018

Résultats Appel Citoyen en Entremont


Et voici les résultats de la primaire d'Appel Citoyen dans le district d'Entremont. Sont donc élus: Jean-François Lovey, Daniel Moulin, Baptiste Fellay, Léna Vaudan, Jasmine Lovey et Marie-Luce Duroux-Barman.

L'algorithme laisse malheureusement Valentina Darbellay sur le carreau.

Le détail des voix est à consulter directement sur le site d'Appel Citoyen.

ATTENTION 
CES RESULTATS ONT ETE MODIFIES
Jasmine Lovey se retire et Valentina Darbellay est désignée

Manifestation contre la ligne THT

Entremont Autrement s'associe au mouvement de lutte contre la ligne à très haute tension (THT) entre Chamoson et Chippis. Nous avons récemment détaillé nos arguments dans un communiqué de presse et renvoyons vers le comité RESPE pour de plus amples informations.

Aujourd'hui, nous vous signalons cette manifestation qui aura lieu vendredi 14 septembre devant le Grand Conseil valaisan à Sion.

Il est important que la mobilisation populaire soit maximale contre ce projet.


10 septembre 2018

Le dossier de la ligne THT dans le Matin Dimanche: quelques enseignements

Les méthodes Swissgrid relevées par l’article du Matin Dimanche du 9 septembre : « Menaces, harcèlement, amateurisme ». Rien de moins.

On apprend également qu’un pylône empiétera sur une propriété privée, sans que personne ne soit averti au préalable.

On apprend encore que Swissgrid ne connait pas les zones dans lesquelles elle a déjà commencé les travaux, puisqu’elle demande à la commune de Grône de lui fournir – sous 3 jours, excusez du peu – le plan du cadastre souterrain (gaz, eau, électricité).

Et d’y lire, une fois encore, que sur les 52 pylônes prévus, 34 se situent en zone d’éboulement ou de glissement de terrain. Que Swissgrid travaille avec le géologue cantonal et que celui-ci indique qu’il faudrait au moins deux années d’analyse pour s’assurer de la stabilité des installations et des mesures à prendre pour protéger les pylônes se trouvant en zone de glissement de terrain. Et que ce délai n’est pas prévu dans la planification des travaux.

Pour ces raisons, entre autres, il est impératif d’arrêter les travaux immédiatement. Votre présence à Sion, vendredi 14 septembre, de 8h30 à 9h30, devant le Palais du Gouvernement peut faire pencher la balance.