26 avril 2017

Peut-on continuer à ne rien faire ?

Le peuple suisse sera appelé à voter en mai sur la stratégie énergétique du conseil fédéral pour 2050. Comme un référendum a été déposé, ce projet est mis en cause par le camp du non, qui prévoit des conséquences néfastes, et pas toujours très sensées, comme la pose d’éoliennes absolument partout, les douches froides, les lessives à la main et autres si la stratégie venait à être acceptée par le peuple. Ces arguments, bien que percutants, sont mis en avant dans le simple but d’effrayer l’électorat pour que cette stratégie énergétique qui met l’accent sur les énergies renouvelables, sur la suppression du nucléaire, sur la diminution des énergies fossiles, ne soit pas approuvée en mai prochain.

Mais aujourd’hui, en tant qu’individu rationnel et en connaissance de cause de la situation mondiale actuelle, peut-on continuer avec le statu quo, peut-on continuer de ne rien faire? Les énergies fossiles, et surtout le pétrole, seront un jour épuisées, et bien avant qu’elles ne s’épuisent il faudra avoir pensé le remplacement de ces énergies. Les opposants mettent en avant les difficultés que cette stratégie énergétique pourrait engendrer, on ne parle pas cependant des conséquences si l’on ne fait rien pour organiser une transition. Notre mode de vie est trop gourmand, il consomme 1,6 fois la planète Terre, il pollue, il gaspille l’eau, les denrées, les forêts, pour des besoins relativement inutiles bien souvent. Pourquoi ne voyons-nous pas le mur qui se dresse devant nous, pourquoi continue-t-on à ne rien faire?

Par flemmardise certainement, mais à un tournant majeur de notre histoire, cette situation ne peut plus durer. Il n’est plus permis de faire l’autruche, de se demander si au fond on n’a pas encore cinquante ans pour régler le problème, parce que dans cinquante ans, le problème sera trop grave. Depuis bientôt quarante ans, l’écologie est au centre de nombreuses préoccupations de scientifiques et de chercheurs, et nous ne pouvons continuer de produire et de consommer de manière irrespectueuse. Il n’y aura pas de douche froide, il ne faudra pas faire la lessive à la main, mais il faudra reconsidérer nos habitudes: certains le font déjà de manière individuelle, mais une institutionnalisation de la pensée écologique doit encore voir le jour. La stratégie énergétique 2050 est une solution sur laquelle nous devons compter, nous n’avons pas le choix. Les énergies renouvelables sont la solution de demain et il est normal de vouloir les promouvoir quand bien même cela demande quelques sacrifices. Le nucléaire est une impasse et il suffit de regarder du côté de Fukushima ou de Tchernobyl pour s’en convaincre. De même les réserves de pétrole sont sérieusement entamées. Une transition comme celle proposée se fait rarement sans heurt, mais plus vite elle est mise en place, plus la transition se fera en douceur, plus nous attendrons, moins nous aurons de chance de la mettre en place.

Il est peut-être temps de faire face au monde qui nous entoure, à l’œuvre de l’homme dans celui-ci et à ce qui lui reste à faire pour ne pas sombrer complètement. À la question « Peut-on continuer de ne rien faire? », il n’existe qu’une réponse: non. C’est pourquoi je voterai OUI à la stratégie énergétique, je ne veux pas regarder les générations futures et leur dire : «J’ai été effrayée par une douche froide»; alors qu’eux, ils n’auront peut-être plus rien.

Pour aller plus loin, la question du renouvellement énergétique s’inscrit largement dans la discussion sur l’environnement et son évolution actuelle. La stratégie énergétique doit être le point de départ d’une réflexion plus large sur notre mode de production et de consommation. La vidéo suivante étant une bonne illustration des questions de fond qu’il nous faut poser:

Jasmine Lovey
Entremont Autrement

22 avril 2017

A la veille des présidentielles

A la veille des présidentielles, le Nouvelliste a rencontré quatre élus valaisans binationaux dont Jonathan Darbellay député suppléant Entremont Autrement.
Jonathan y fait part de sa double appartenance nationale et politique.


19 avril 2017

Au boulot

La trêve pascale est terminée, le comité d'Entremont Autrement et la ribambelle de ses élus se réunissent ce soir pour faire le point et préparer l'avenir.


18 avril 2017

Votations du 21 mai




Les soirées-débats sont co-organisées par
Centre Gauche-PCS du Valais romand, Entremont Autrement et le MISE de Fully.
Elles ont pour objectif d'informer tous les publics sur les objets soumis à votation.



13 avril 2017

Affaire des constructions: responsabilités partagées

Pierre Troillet
L’expert mandaté par le canton, Kurt Nuspliger, vient de sortir son rapport concluant que la commune de Bagnes est la principale responsable dans l’affaire des constructions. Que faut-il donc en retenir ? Peut-être tout simplement ce qui a déjà été évoqué lors du plénum du 16 mars 2016 du Conseil Général: la commune de Bagnes, par l’entremise de son Conseil Communal de l’époque, a sciemment violé la loi et est somme toute assez logiquement la principale responsable de la situation actuelle.

Extrait du PV du CG du 16.03.16
« La Commune de Bagnes a continué a appliqué son RCCZ, car il répondait à un besoin économique. Mais il est vrai que la commune de Bagnes depuis 2011 était dans l’illégalité et le Canton n’est jamais intervenu. » 

Alors que faire en l’état ? Peut-être est-il temps de cesser cette bataille canton-commune, par experts interposés, financée par les contribuables? Peut-être est-il temps aussi que le Ministère public traite cette affaire avec toute la diligence nécessaire afin de permettre à tous de retrouver un peu de sérénité. De manière plus générale, il appartient aussi au nouveau Conseil d’Etat de se questionner sur la surveillance qu’il applique envers les communes ? Qu’il s’interroge sur la situation des autres communes du Valais et non uniquement sur le cas de Bagnes ?

De son côté, la commune de Bagnes a adopté plusieurs mesures au cours des derniers mois :

Ø Développement d’un poste d’architecte communal (également chef de service des constructions)
Ø Mise sur pied d’une commission ad hoc destinée à réviser le règlement des constructions (RCCZ)
Ø Régularisation de dossiers en cours: à l’exécutif de démontrer encore que les irrégularités seront bel et bien sanctionnées, entraînant parfois même des remises en état

Même s'il apparaît aujourd’hui évident que l’autorité communale a failli par le passé, il est essentiel d’aller de l’avant tout en ne donnant pas carte blanche au nouvel exécutif. Dans ce sens, le nouvel exécutif devra mettre un point d’honneur à communiquer au mieux avec les citoyens et l’ensemble de la population, dans un esprit d’ouverture et de transparence. Au besoin, nul doute que se détachera, au sein du législatif, une majorité pour le lui rappeler.

Post-scriptum: Si la commune de Bagnes savait qu’elle n’appliquait pas la loi cantonale, le Conseil d’Etat le savait pertinemment lui aussi. En page 38 du rapport, on peut lire la réponse faite par le Conseil d’Etat à une interpellation du député Clivaz, le 6 février 2002. Reconnaissant que le règlement communal de Bagnes n’était pas conforme à la loi, il ajoutait :

« le Conseil d’Etat a estimé qu’une commune doit bénéficier d’une certaine autonomie pour procéder à une adaptation mineure de la SBP prévue dans l’ordonnance cantonale et précisée dans le glossaire pour tenir compte des circonstances locales. A ses yeux, cette interprétation lui paraissait « soutenable ».

Autrement dit, les responsabilités sont assez partagées entre une commune soucieuse de protéger son économie locale et un Etat enclin à fermer les yeux sur ces agissements illicites.

Pierre TROILLET, Entremont Autrement, conseiller général

23 mars 2017

Les élections cantonales sont derrière nous.

Quel bilan pouvons-nous tirer des dernières élections cantonales?

Pour Entremont Autrement, ces élections démontrent encore une fois la confiance et l’espoir qu’une partie de plus en plus importante de la population du district place en notre mouvement et dans nos élus. Nous avons en effet progressé de 12,8 % en 2013 à 17,5 % en 2017! Ce bond en avant a été possible grâce à l’engagement de nos équipes de campagne et de nos candidats, et de tous les membres qui ont participé à nos actions publiques, avec motivation et enthousiasme.
Je remercie toutes les personnes qui ont permis le succès d’Entremont Autrement et plus particulièrement les électeurs qui nous ont accordé leur confiance.

La réussite d’Entremont Autrement est également due à l’excellente collaboration que nous entretenons avec nos partenaires, le PSVr, le Centre Gauche PCS et les Verts, avec qui depuis de nombreuses années, nous entretenons des relations efficaces et cordiales (organisation d’événements en commun, invitation de nos partenaires dans notre district). Nous sommes confiants que cette collaboration va perdurer dans le même esprit d’ouverture et d’entraide qui nous a animés jusqu’à maintenant.

Nos élus cantonaux et communaux ont maintenant la lourde tâche de mettre en œuvre notre programme (dans la mesure des consensus qui pourront être trouvés), et de travailler au sein des exécutifs et des groupes parlementaires avec un esprit constructif et ouvert.

Quant à notre nouveau gouvernement, nous saluons le beau score de Stéphane Rossini et regrettons qu’une telle personnalité n’ait pas trouvé sa place à l’exécutif cantonal. Nous sommes néanmoins satisfait de la composition de ce nouveau gouvernement qui offre un visage fort, ouvert et tourné vers le progrès.

Nous nous réjouissons de voir les accomplissements de cette nouvelle équipe.

Sophie Juon
Présidente d'Entremont Autrement

22 mars 2017

19 mars 2017

EN DIRECT: 2e tour de l'élection au Conseil d'Etat

Dès 12h00, vous pourrez suivre sur cette page les résultats, des commentaires et des réactions en lien avec le second tour de l'élection au Conseil d'Etat.
Rafraîchissez la page pour avoir les dernières informations.




15h52: Les équipes d'EA arrivent à Sion pour rencontrer leurs partenaires de l'Alliance de Gauche. Merci à tous, vous étiez nombreux à nous suivre durant cette journée. Le Live se termine ici, à tout bientôt.

15h46: Résultat définitif: Schmidt premier, Melly second, Darbellay troisième, Waeber-Kalbermatten quatrième et cinquième Favre.

15h25: Les équipes d'EA migrent à Sion (facepalm) pour fêter les résultats du jour dans la rue de Conthey. Nous sommes vraiment déçus de la non-élection de Stéphane Rossini au gouvernement, malgré ses compétences, mais nous sommes satisfaits de la non-élection du barde de Savièse.

14h55: Les résultats de Martigny sont tombés. Favre passe devant Freysinger comme les projections dont nous vous parlons depuis midi et des poussières le pressentaient.

14h46: Les réseaux sociaux annoncent déjà la défaite de Freysinger. Mais les scrutateurs de Martigny et de la capitale, tels des princesses un soir de bal, attendent pour livrer leurs résultats.

14h39: On attend encore les résultats de Martigny et de Sion, mais la messe semble être dite: Freysinger devrait être éjecté au profit de Favre. C'est le rétablissement d'un certain équilibre dans la politique valaisanne, même si l'inexpérience de Favre inquiète dans plusieurs milieux.

13h59: A Orsières: Favre sort premier à égalité avec Melly, historique! Puis Darbellay, Schmid, EWK, Freysinger et finalement Rossini.
Le PLR d'Orsières confirme ses résultats des communales!

13h53: A Bagnes: Melly, Darbellay et Schmid en tête, puis Favre, EWK et Rossini, Freysinger ferme la marche. La mobilisation a payé.

13h49: Pas de nouvelles projections pour le moment, c'est plus serré que prévu en début d'après-midi, Freysinger se maintient bien.

13h44: Ca tombe toujours lentement, alors on s'est permis de partir manger une fondue. Mais maintenant, we are back on track!

13h19: Vollèges annonce ses résultats, dans l'ordre: Melly, Darbellay, Schmidt, EWK, Favre, Rossini et Freysinger en dernier.

13h08: La participation est en augmentation partout en Valais, c'est une très bonne nouvelle, on approche des 63%.

13h06: Les projections restent stables. On vous en dira plus quand les communes se décideront à tomber.

12h54: Les résultats de Sembrancher sont tombés: 1. Melly 2. Darbellay 3. Favre, 4. Schmidt 5. Rossini 6. Freysinger 7. EWK

12h46: Les résultats ralentissent. Les petites communes sont tombées, il reste des communes de plus grande envergure ainsi que les villes. Il faudra attendre encore un moment pour vous donner des résultats vraiment fiables.

12h28: Les premières projections des analystes de l'AdG donnent Oskar 6e. Il serait donc éjecté du gouvernement valaisan. Il faut prendre ces estimations avec les pincettes d'usage...

12h24: A Liddes, les trois PDC largement en tête. OF ferme la marche avec EWK.

12h19: Après le dépouillement de plus de la moitié des communes valaisannes (essentiellement dans le Haut ceci dit), seraient élus les 3 PDC, EWK et OF. Cependant les écarts sont assez serrés et la situation pourrait bien évoluer lorsque les grandes communes du Bas tomberont.

12h15: Résultats à Bourg-Saint-Pierre, dans l'ordre: Favre, Rossini et Darbellay à égalité, puis Schmidt et Melly, Freysinger et Waeber-Kalbermatten.

11h51: Participation en hausse à Liddes à 61% et à Vollèges à 64%.

11h19: L'équipe web d'Entremont Autrement vous remercie pour votre assiduité à nous lire sur nos suivis en direct. Vous êtes actuellement plus de 70 à le faire.

11h18: L'ancien conseiller d'Etat haut-valaisan Thomas Burgener livre un pronostic chiffré sur le blog de l'1dex. Il pense que les trois PDC et les deux PS seront élus.

11h15: La hausse de la participation est perceptible dans la plupart des communes du canton. Le Nouvelliste attestait déjà cette progression du vote par correspondance dès vendredi soir.

11h06: La participation dans la commune de Bagnes atteindrait les 52% après la fermeture du bureau de vote.

10h59: Entremont Autrement a consacré de nombreux articles à cette élection au Conseil d'Etat. Vous pouvez tous les retrouver et les parcourir en attendant midi en cliquant ici.

10h53: Pour rappel, le premier tour de l'élection au Conseil d'Etat, le 5 mars dernier, nous a réservé quelques surprises. Les trois candidats PDC sont arrivés en tête, suivis par Esther Waeber-Kalbermatten et Stéphane Rossini. Oskar Freysinger arrivait en 6e position et Frédéric Favre en 9e.

10h30: Les équipes d'Entremont Autrement sont, à nouveau, sur le pont aujourd'hui. Une délégation de notre mouvement suivra les résultats en direct d'Etiez, à la laiterie, dans le cadre d'une journée "portes ouvertes". Nous serons également à Sion sur l'avenue du Grand-Pont.