8 septembre 2014

JYG, le Calimero de service


Photomontage EA


Et ça continue ! JYG en remet une couche ! Encore du Weber surgelé !

Même sans nouvelle infos, il arrive à badigeonner une page entière du NF, de ce 4 septembre 2014, avec ses gros et petits pinceaux. Encore une page à jouer au Calimero.

En UNE, il nous annonce:

‘’La lex Weber a des effets secondaires assez inattendus’’


Quels sont-ils ?

‘’Les ventes en retrait’’ 

Comment argumente-t-il cela ? Il est difficile de quantifier avec précision le recul des ventes.
A part cela, je ne vois pas ce qu’il y a d’inattendu dans un éventuel recul des ventes de résidences secondaires suite au résultat favorable de mars 2012, pas plus que dans le constat d’un recul des demandes de financement qui y est lié.

‘’Le prix des terrains diminue’’

Les prix des terrains sont en baisse. Rien d’inattendu à cela pour moi. L’initiative voulait freiner la demande, et la baisse de l’offre y va souvent de pair avec.


‘’15% d’apprentis en moins’’

JYG fait preuve d’un sacré culot quand il affirme ceci en titre. Il n’est pas question pour moi de contester la baisse de 15% sur les 2 dernières années annoncées par le directeur de l’école professionnelle de Martigny. Mais comment affirmer que cette baisse est due à la lex Weber alors que ce même directeur lui signale que des places d’apprentissages ne trouvent pas preneur. Et ce, d’autant plus que le directeur du centre de Sion semble annoncer une hausse des effectifs dans la capitale.

Si JYG veut parler des apprentis (et de l’emploi) dans la construction en Valais, qu’il consacre une pleine page dans le journal qui l’emploie afin de communiquer les chiffres des associations concernées. Qu’il demande à celles-ci de lui transmettre leur tableau sur l’évolution du nombre d’apprentis (et d’employés) sur les 20 dernières années.


UG 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.