7 septembre 2014

Chronique de la xénophobie ordinaire

Entendu au café du coin lors d'une discussion sur l'initiative sur la caisse publique :

quidam 1 : nous on ne veut pas d'une caisse publique ou unique; ce sera le début de la fin et les étrangers pourront d'autant mieux abuser du système...
quidam 2 : ouais, moi je connais un ouvrier étranger; il a une maladie grave et il m'a dit qu'il restait en Suisse parce que dans son pays il serait moins bien traité....

Je passe sur le raccourci, faux, entre caisse publique et augmentation des abus dans l'assurance maladie. Je m'abstiens de poser la question : mais qu'entendez-vous par "abus" ?
Est-ce le fait de la part d'une personne étrangère ayant travaillé régulièrement en Suisse de demander des prestations auxquelles elle a droit ou de mentir pour obtenir des prestations auxquelles elle n'a pas droit?
Est-ce que le terme "abus" n'aurait pas la même signification lorsqu'il est commis par un étranger ou par un suisse?

Ce qui me choque le plus, c'est la facilité avec laquelle la faute est mise sur les chômeurs, retraités, malades, accidentés étrangers qui de manière générale abuseraient de notre système social; dans un autre registre, on entend rarement crier au scandale par rapport aux suisses ou étrangers qui "abusent" du système en s'abstenant de déclarer tout ou partie de leur fortune/revenu, sous couvert d'optimisation fiscale ou carrément de fraude fiscale; pas d'accusation systématique non plus vis-à-vis de ces dirigeants qui s'accordent mutuellement par le biais de conseils d'administration où tout le monde se connaît et se rend les politesses, des salaires et des bonus qui n'ont plus aucune proportion par rapport au travail fourni ou à la responsabilité dans l'entreprise.

Faut-il y avoir de la m....dans les yeux pour ne pas voir l'injustice crasse de ce genre de jugement à l'emporte-pièce?

Sophie




1 commentaire:

  1. C'est à cela qu'on remarque le lessivage qu'opère l'UDC dans les esprits depuis 20 ans.

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.