2 octobre 2019

Grève des femmes 2019, le Valais et les élections fédérales : une équation impossible ?

La grève des femmes du mois de juin résonne encore pour la plupart des femmes comme un délicieux souvenir de mobilisation exceptionnelle, de solidarité intergénérationnelle et de ras-le-bol enfin exprimé. Alors que l’espoir semble renaître pour certaines femmes impliquées dans la lutte pour l’égalité des droits, certaines ombres viennent noircir le tableau, particulièrement en Valais.
En effet, il semblerait que les chances de voir une femme valaisanne élue à Berne au Conseil national soient pratiquement nulles, malgré une forte augmentation des candidatures féminines. Bien que les femmes constituent plus de la moitié de la population, ces dernières ne seraient représentées par aucun élu de leur propre sexe ? la chose ne paraît-elle pas scandaleuse ?
J’avoue qu’en temps que féministe convaincue, je prêche pour une meilleure représentativité des femmes, mais il est difficile de convaincre d’une part toutes les femmes, mais aussi les hommes de voter pour des candidates ! Les clichés ont-ils la vie dure, les femmes seraient-elles vraiment inaptes à la politique ou la situation actuelle repose-t-elle sur un marasme ambiant qui consiste à faire comme on a l’habitude : voter des hommes ? Les candidates, en plus de servir souvent de prétexte sur les listes, sont boudées par les électeur·rice·s, devenant ainsi un double poids. Il faut rendre la liste mixte, et en même temps les chances d’élections sont nulles… Oserait-on encore ajouter le sentiment que beaucoup de femmes candidates ressentent, à savoir celui de ne pas être légitimes, de ne pas avoir assez d’expérience, alors que ces syndromes de doute semblent toucher dans une très moindre mesure les hommes ?
La question des femmes en politique ne se résume pas à celle de la parité sur les listes, mais à la promotion active de ces candidates, à celle de leur qualité, ainsi que de leur expérience. Cette responsabilité incombe aux partis, aux candidats hommes et à l’électorat valaisan.

Pour le 20 octobre, votez et faites voter les femmes des listes de gauche qui soutiennent les revendications féministes du 14 juin dernier !


Jasmine

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont soumis à un modérateur indépendant.
Ils sont donc publiés avec un temps de retard.
Les esprits s'échauffant au-delà du raisonnable et des bienséances en période électorale, il y a nécessité de le faire, le blog étant responsable devant la loi des éventuelles insultes qui y seraient publiées.
Il n'y a pas de censure politique. Mais l'idée que la terre est plate n'est pas une conviction politique.
Les utilisateurs ANONYMES sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie. De manière bien évidente les commentateurs anonymes ne pourront pas être informés des raisons de la modération éventuelle de leurs assertions.