17 mai 2015

Concurrence déloyale ou non ?

Dernièrement un article du magazine Bilan a attiré mon attention.
Son titre : Electricité : la tension monte en suisse. 

Son accroche : Détenus en partie par les collectivités, les fournisseurs d’énergie diversifient leurs activités. Une stratégie qui suscite la colère des entreprises privées qui dénoncent une concurrence déloyale.

L’article porte sur la concurrence que livre de plus en plus intensément les entreprises électriques aux entreprises privées. Les entreprises électriques pointées du doigt et majoritairement en mains publiques sont Alpiq, BKW ou encore Romande Energie. Alpiq a par exemple acheté 2 sociétés en février dernier. L’une offrant des solutions sur mesure dans l’automatisation des bâtiments et l’autre présente dans les installations photovoltaïques. BKW a acheté des sociétés spécialisées dans le chauffage, la ventilation, la climatisation, la domotique et la production d’énergie. Quant à la Romande Energie, elle est opérationnelle désormais dans l’éclairage, les systèmes thermiques ou la vente de panneaux solaires photovoltaïques clés en main.

Suissetec (Association suisse et liechtensteinoise de la technique du bâtiment) voit d’un mauvais œil l’arrivée sur le marché de ces nouveaux concurrents. Son directeur, M. Hans-Peter Kaufmann critique la stratégie de ces sociétés, directement ou indirectement en mains de collectivités publiques, en dénonçant le fait qu’elles laissent leurs entreprises électriques se développer dans des activités commerciales qui concurrencent des sociétés privées avec les impôts payés par ces dernières et par des particuliers. Faut-il qualifier cette concurrence de déloyale ou non ? A chacun de se faire son opinion.

Cet article et la problématique soulevée m’a rappelé la création de la société entremontante DransEnergie. Société électrique en mains très majoritairement des communes de Bourg-St-Pierre, de Liddes et d’Orsières. Lors de discussions préalables au sein du Conseil communal d’Orsières, j’avais soulevé cette problématique de concurrence qui me semblait faussée entre entreprises publiques et privées. Mon souhait consistait à demander la création de deux entités bien séparées, l’une publique œuvrant dans les tâches de service public liées à l’électricité et l’autre privée pour toutes les activités commerciales annexes et privées. Solution qui aurait permis de ne pas prétériter les emplois et d’éviter la problématique soulevée par Suissetec.

Urbain

1 commentaire:

  1. Cette concurrence paraît à l'évidence déloyale... Etrange tout de même que des communes politiquement très à droite fassent concurrence à des entreprises privées ... et qu'il faut un gauchiste pour relever le problème.

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.