31 août 2014

Caisse maladie, le PCS a pris position

Matin Dimanche du 31 août 2014.

Le PCS VR membre du Centre Gauche-PCS Suisse a pris et communiqué la même position lors de son assemblée générale:

Caisse publique – le système de santé fonctionne, mais pas le système d'assurance

Le système de soins suisse fait partie des plus performants au monde et offre des compétences et des prestations parmi les meilleures en comparaison internationale. Si tout le monde s'accorde sur ces observations, beaucoup relèvent la problématique du système d'assurance : inégalités des prestations (particulièrement dans les traitements coûteux), inégalités de traitement, sélection des risques, décalage entre augmentation des coûts et augmentation des primes, réserves trop importantes des assureurs, coûts élevés liés aux changements de caisses, démarchage permanent, etc. La caisse publique permettrait d'agir sur ces dérives actuelles de la concurrence, grâce à une mutualisation réelle et complète des risques.

Sur le plan de l'emploi, santésuisse, estime que la situation bougerait peu et toucherait avant tout les tâches de secrétariat, de marketing et de démarchage, soit entre 1000 et 1500 postes de travail pour l'ensemble du territoire suisse. Avec la création de guichets régionaux et le maintien des centres de compétences, le Valais ne serait que très peu touché par l'adoption de la caisse publique. Les opposants à la caisse publique arguent qu'une acceptation de l'initiative aurait pour effet de niveler les primes au niveau national, mais cet argument est faux : la fixation des primes resterait une affaire cantonale et les Valaisans ne paieraient pas pour les Genevois. Les opposants jouent là sciemment avec la fibre émotionnelle, probablement faute d'arguments plus solides. Pour ces raisons notamment, le PCS VR encourage à soutenir cette initiative pour une caisse publique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.