19 août 2013

Défrichement et modification du Plan d'affectation de Zones, mis à l'enquête

Commune d'Orsières
Mise à l'enquête du 16 août 2013
Le projet annoncé et discuté par 2 fois en fin d'assemblées primaires/bourgeoisiales poursuit son bonhomme de chemin.
Ce vendredi 16 août, la modification du PAZ et du RCCZ en vue de l'ouverture d'une zone hôtelière ainsi que la demande de défrichement de 14'795m2 ont fait l'objet d'une mise à l'enquête publique. Comme toujours, il est possible de consulter les dossiers au bureau communal durant les heures d'ouverture.

4 commentaires:

  1. Constructions hôtelières d'intérêt public ? Ca signifie que l'on pourra aller les regarder jouer au golf ? Chouette !

    RépondreSupprimer
  2. Si je comprends bien, il y a des constructions hôtelières d'intérêt public et d'autres qui ne le sont pas.
    Il serait alors intéressant de connaître quelles vont dans la première catégorie et quelles dans la seconde.

    RépondreSupprimer
  3. Il est saisissant de qualifier d'intérêt publique une décision qui arrange bien des intérêts personnels..... Ouest-ce que la population de l'Entremont peut espérer d'une telle mégalo-construction ? Ne sommes nous pas saturés des hôtels "super-extra-haut-standing", à moitié vides pendant 11 mois et à moitié plein le 12ème ??
    Combien y a t'il de millionnaires intéressés à partager les beautés champêtres de notre station familiale de la Fouly ? Combien y at'il de familles à revenu très limité, avec un ou plusieurs enfants qui mériteraient de sortir de leur environnement saturé de gaz d'échappements. Ne méritent ils pas de se mettre au vert, quelques jours, à moindre frais, sans risquer de manger des pâtes le restant de l'année pour avoir bouzillé leur budget ? La classe moyenne n'a bientôt plus les moyens de faire des vacances dans son propre pays, faute d'hébergement à prix décent! Sachons raison garder, ce n'est pas à la hauteur de ces bâtiments, ni à leur standing qu'on mesure la capacité d'un gouvernement à remplir ses fonctions ! 15'000m2 défrichés, ce sont 15'000m2 extorqués à la population locale !

    RépondreSupprimer
  4. Pas de souci, il n'y a pas d'investisseurs...ou bien y a ? Ou bien...

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.