6 octobre 2015

INFOS du point de vue énergétique

En 1984, le Conseil fédéral dans son argumentaire demandant le refus de l'initiative anti-atomique (qui était soumise au vote en même temps que l'initiative énergétique) disait ceci:

Des difficultés d'approvisionnement en perspective 


Si l'on ne construit plus de centrales nucéaires après celle de Leibstadt, il faudrait craindre des pénuries d'électricité qui affecteraient gravement la situation de l'emploi, notre niveau de vie et notre développement social. (...) Lors de l'examen auquel il s'est livré avant de se prononcer sur la nécessité de construire Kaiseraugst le Conseil fédéral a acquis la conviction que notre approvisionnement en électricié deviendrait aléatoire dès la prochaine décennie, si on renonçait à édifier une centrale de cette importance.



Aujourd'hui, nous sommes 3 décennies plus tard. Et qu'en est-il de la pénurie annoncée sans la construction de la centrale de Kaiseraugst (projet qui a été abandonné en 1988)? Qu'en est-il de cette pénurie que nous annonçait le Conseil fédéral (ainsi que la majorité parlementaire de droite (PDC-PLR-UDC)) d'alors.

RIEN, absolument RIEN, aucune pénurie. 30 ans après cet argumentaire de peur émis par des pro-nucléaire, la Suisse a encore produit en 2014 plus d'électricité qu'elle n'en a consommé durant cette même année, et ce, malgré l'abandon et la non-construction de la centrale de Kaiseraugst.

En 2014, la Suisse a produit 67'278 Gwh et a consommé 61'787 Gwh. Ce qui prouve aujourd'hui que la catastrophe annoncée en 1984 ne s'est absolument pas produite. Au contraire, en 2014, à quleques Mwh près, la Suisse a produit l'équivalent de la production annuelle de Beznau 1 et de Beznau 2 en plus de sa propre consommation annuelle.

Et aujourd'hui, il se trouve encore des valaisans pour défendre la non-fermeture par étape de nos centrales nucléaires et, dans le même temps, à se plaindre de la non-rentabilité de nos installations de production électrique liées à nos barrages. Non-rentabilité causée par le coût bien trop bas de l'électricité sur un marché où l'offre est trop grande par rapport à la demande.

Cherchez l'erreur !!!

Urbain

2 commentaires:

  1. C'est trop énorme ce que vous publiez.
    La Suisse aurait produit en 2014 l'équivalent des 2 centrales de Beznau en surplus. Je comprends maintenant pourquoi le prix de l'électricité est si bas et qu'il influence négativement la rentabilité de nos installations hydroélectrique.
    D'où proviennent les chiffres cités ?

    RépondreSupprimer
  2. Tous les chiffres sont des chiffres officiels venant de la Confédération

    lien concernant la production et la consommation d'énergie électrique en suisse
    http://www.bfe.admin.ch/themen/00526/00541/00542/00630/?lang=fr&dossier_id=00769

    lien concernant la production de toutes les centrales nucléaires suisses
    http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/08/02/blank/key/elektrizitaetserzeugung.html

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.