15 mai 2013

Election du Conseil fédéral par le Peuple, nos Conseillers fédéraux ont mieux à faire !

Entremont Autrement ne soutient pas l’initiative de l’UDC « Election du Conseil fédéral par le peuple ».

Non pas qu’Entremont Autrement ne fasse pas confiance au peuple pour prendre des décisions raisonnables et élire des personnes compétentes, mais parce que cette réforme modifie profondément le système politique suisse sans amener des solutions aux problèmes rencontrés par le Conseil fédéral dans son travail.

Elire le Conseil fédéral par le peuple, outre les questions pratiques soulevées par l’initiative, revient à transformer les Conseillers fédéraux responsables de leur département en hommes/femmes politiques presque constamment en campagne électorale. On le voit avec les systèmes américains ou français, plus d’une année par mandat est consacré à la campagne pour l’élection ou la réélection ; veut-on vraiment que nos Conseillers fédéraux investissent leur temps et l’argent des partis à faire campagne pour se faire (ré)élire ?

Entremont Autrement  trouve préférable que les Conseillers fédéraux une fois élus consacrent tout leur temps à leurs dossiers et à la défense des intérêts de la Suisse et de ses habitants.

De plus, il faut craindre que si le Conseil fédéral est élu par le peuple, cela favorisera les grands partis ce qui serait donc une perte pour la diversité du paysage politique et pour la démocratie. Finalement, si cette initiative passe, c’est le bouleversement des équilibres entre le Parlement et le Conseil fédéral, et cela fait entrer la Suisse dans un système présidentiel comme en France où le Parlement a un rôle moindre à jouer.

Or, il est important pour la démocratie que le Parlement reste fort et conserve ses prérogatives, notamment celles de sanctionner, tous les quatre ans, les personnes qui ont occupé le poste de Conseiller Fédéral.

Pour toutes ces raisons, Entremont Autrement est contre l’élection du Conseil Fédéral par le peuple et soutient le statu quo en la matière.

Lire aussi le message d'Antoine Cretton sur le même sujet. 

rédSJ/corrBV

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.