23 mai 2021

Les 6 postures repérées en Valais en matière de 3 votations fédérales.


 

Trois votations du 13 juin 2021 sur cinq touchent à des préoccupations environnementalistes.

La première (Initiative populaire pour une eau potable propre et une alimentation saine) est représentée en périphérie de cette infographie.

La deuxième (Initiative populaire "Pour une Suisse libre de pesticides de synthèse) est figurée dans l'hexagone moyen.

La quatrième (Loi sur le CO2) est au centre du schéma.

En vert les oui, en rouge les non.

Le PS VR qui est non binaire dans cette votation ne figure pas sur le graphique.


4. LOI sur le CO2

On voit que tous les partis en Valais s'accordent sur la taxe CO2. Sauf l'UDC et le POP.

L'UDC Vr au nom de "la défense de la classe moyenne et des classes populaires contre les taxes inutiles dont les écolos veulent nous écraser."

Le POP  argumente ainsi: "Bien qu’il faille absolument et le plus vite possible réduire les émissions de CO2, la voie choisie par la loi n’est pas la bonne. Reposant sur une taxe payée indistinctement par toutes et tous, la loi CO2 est antisociale: elle imposera une charge financière supplémentaire aux personnes à bas revenus qui dans le contexte actuel ne peuvent encore se passer des énergies non renouvelables (qui doivent notamment aller travailler en voiture), et ne fait pas de différence entre ceux qui polluent peu et les gros pollueurs."

Comme personnalité qui fait campagne dans un comité contre la loi sur le CO2, on peut néanmoins signaler Sydney Kamerzin du PDC (alors que Marianne Maret est dans le comité pour).

Kamerzin, Bregy et Roduit s'étaient tous les trois tièdement abstenus lors du vote final au parlement, renforçant ainsi leurs positions à la droite de l'auto-proclamé centre.







Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont soumis à un modérateur indépendant. Ils sont donc publiés avec un temps de retard. Les esprits s'échauffant au-delà du raisonnable et des bienséances en cette période électorale, il y a nécessité de le faire, le blog étant responsable devant la loi des éventuelles insultes qui y seraient publiées. Il n'y a pas de censure politique. Les utilisateurs ANONYMES sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.