24 avril 2018

Equivalent plein temps

NDRL: Durant la campagne des Jeux olympiques de Sion 2026, le blog d'Entremont Autrement ouvre ses colonnes à quelques contradicteurs de la machinerie étatico-économico-olympique. Les partisans conservent bien entendu toujours leur plein droit de réponse sous forme de commentaire ou d'article.

Après les milliers les millions, après les millions les milliards, après les milliards Mabillard, disait-on autrefois du côté de Leytron. Les chiffres arrivent de partout à la vitesse de la mitraillette. Sauve qui peut la vie. Alors, les coûts des JO au final? C’est un, deux ou trois milliards? Le nombre d’emplois durables qui vont être créés, 10'000, 100 ou une petite dizaine?
Il faut garder la tête froide et comparer quelques chiffres officiels (source OFS et COJO)
En Suisse, le chiffre d’affaire du tourisme, c’est 45 milliards, soit un milliard par semaine, deux quand c’est Noël, presque rien quand il pleut ou qu’y a pas de neige.
Les touristes étrangers apportent 16 milliards
Il y 5’000 hôtels et 30'000 restaurants.
On réalise 35 millions de nuitées hôtelières.
Il y a 163’752 équivalents plein-temps (EPT) actifs dans la branche qu’il ne faut pas scier.

On vendra 1'300'000 billets pour les JO, un tiers pour les épreuves et manifestations prévues en Valais, soit 433’333 billets.

Le Paléo dure 5 jours,
La Foire du Valais à Martigny 10 jours,
Les JO durent 15 jours.

Le Paléo c’est 220'000 visiteurs,
La Foire du Valais pareil,
Les JO = Le Comptoir + Le Paléo.

Cela ne va rien révolutionner du tout. Juste l’occasion de se marrer et de prendre une bonne cuite.

Le Paléo et le Comptoir ne reçoivent pas un milliard de fonds publics.

Santé, bamboulé et gueule de bois.

Jibril Ben Der

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.