2 mars 2017

Appel à la population de Bagnes (et d'ailleurs)

Dans trois jours, les citoyens valaisans renouvelleront, entre autres, leur représentation populaire au Grand Conseil. Il s'agit d'un enjeu particulièrement important puisqu'il reviendra à ces 130 élus - et à leurs suppléants - de dessiner les contours de la politique cantonale pour la prochaine législature.

Par le passé, les citoyens bagnards ont souvent rechigné à se rendre aux urnes lors de ces élections. 

Comme le montre le graphique de participation ci-dessus, les citoyens bagnards (en bleu) votent systématiquement moins que le reste de l'Entremont (en vert), alors qu'ils représentent - et de loin! - la commune la plus peuplée du district.*

Durant de nombreuses années, la participation des Bagnards en restée en-dessous de 40%! Certaines communes, comme Orsières, votent généralement à plus de 80% lors des élections communales, cantonales ou fédérales. Il faut remonter à l'élection cantonale de 2013 pour voir la participation bagnarde faire un bond en avant et dépasser les 60%; il faut dire que ce jour-là les Suisses votaient également sur la LAT...

Aujourd'hui quatre listes électorales sont proposées à la population entremontante. Le PDC, le PLR et Entremont Autrement conserveront certainement leurs sièges au Grand Conseil. Une entrée en lice de l'UDC est plus que probable en raison du nouveau système d'élection dit de la "bi-proportionnelle". Les citoyens ont en tout cas clairement la possibilité de faire un choix politique.

En cas de forte participation à Orsières et de participation faible à Bagnes, il existe un risque
qu'une majorité des six députés entremontants à Sion soit issus de la commune d'Orsières. Un tel résultat, s'il devait s'avérer correct, serait mauvais pour notre démocratie représentative, car il donnerait un poids artificiellement élevé à une vallée lors des décisions cruciales qui devront être prises lors des prochaines quatre années en Valais (énergie, tourisme, développement économique, évolution démographique et réforme institutionnelle).

Une participation massive dans l'ensemble des communes est donc souhaitable.

Il ne servira alors à rien de blâmer les partis politiques, car tous ont fait l'effort de présenter des candidats issus de différentes communes. La balle est aujourd'hui clairement dans le camp des citoyens qui peuvent, par leur mobilisation, changer les choses.

Josué Lovey
Vice-président d'Entremont Autrement

* Les taux de participation peuvent être consultés sur le site de l'Etat du Valais, sous la rubrique "Elections et votations". CN = Conseil national, GC = Grand Conseil, CC = Conseil communal

4 commentaires:

  1. juste un petit, très petit effort et peut-être comprendrez-vous ! Combien de résidents, aptes à voter, sont-ils originaires du Valais à Bagnes ? Et combien dans les autres communes ? ça ira comme ça ? Vous avez la réponse ?

    RépondreSupprimer
  2. Inutile d'être désagréable.

    Être citoyen d'une commune ne devrait pas se limiter à une question fiscale, cela implique également des devoirs, notamment ici le devoir civique.

    RépondreSupprimer
  3. ...ne devrait pas ! .....si vous le dites !! D'autre part, pour toutes élections, selon vous, ne faudrait-il pas connaître les personnages qui se présentent ? Soyez juste un peu réaliste et vous aurez...enfin la réponse !

    RépondreSupprimer
  4. Moins 15% de participation par rapport a 2013... et la LAT. Le problème est que ces élections servent plus l'intérêt commun que l'intérêt privé... et le réalisme pousserait plutôt à penser que l'on s'indivualise... 😢
    Enfin, merci pour vos nombreuses interventions qui font vivre notre blog et à bientôt !

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.