22 avril 2011

6 acteurs de la mouvance de gauche et de centre gauche préparent désormais les élections nationales.

Pour faire suite à l'article paru dans le Nouvelliste et à notre précédent message sur la position du MISE s'engageant pour l'apparentement, nous publions ici leur communiqué de presse.

Nous informons également nos lecteurs que suite à cet appel du MISE nous sommes maintenant formellement en contact avec eux, comme nous le sommes avec le PCS dans une perspective d'apaisement des tensions entre les Verts et le PS. Nous demandons cet apparentement depuis octobre dernier. Nous avons eu ces derniers mois des contacts formels avec tous les partenaires du groupe de l'Adg au grand-conseil et avec les représentants des listes du deuxième apparentement des élections au conseil national de 2007, la deuxième force du canton qui avait rassemblé le 20,28% des suffrages. Ce large apparentement a été aujourd'hui rompu définitivement par la Gauche et de manière résolue par les Verts, qui ont renoncé simultanément à une liste d'alliance.
Nous nous préparons à rencontrer encore d'autres partenaires.

8 commentaires:

  1. Bravo et continuez à mettre un peu de raison auprès des instances dirigeantes pour qu'elles arrivent à ce résultat. Je le fais également dans mon coin, avec les miens! C'est un siège qui irait à l'UDC qui est en jeu faut-il le rappeler!

    Que la paix pascale inonde les coeurs des négociateurs de l'alliance ;)

    RépondreSupprimer
  2. le Nouvelliste d'aujourd'huivendredi, 22 avril, 2011

    Une attitude des Verts incompréhensible
    Pour l'heure, Stéphane Rossini ne cache pas qu'il veut avant tout réussir une belle élection cet automne. Mais, avec le non-apparentement des listes de gauche, cela semble plutôt mal parti. "Je pense que cela va se calmer", déclare le Nendard à propos des relations tendues qui existent actuellement entre le PS et les Verts.

    Après l'émission, il avoue avoir de la peine à comprendre l'attitude des écologistes qui ont refusé l'apparentement avec le PS. "Politiquement, c'est dur à comprendre. C'est clair que s'il n'y a pas d'apparentement, on peut oublier le deuxième siège pour la gauche. Je comprends d'autant moins ce refus de l'apparentement que les Verts ne semblent pas unis sur la question. Les Verts du Haut ne sont pas d'accord avec l'option choisie. Le MISE de Fully (ndlr: le Mouvement des indépendants, socialistes et écologistes) non plus."

    Aux yeux du politicien nendard, "le pire dans une élection comme celle-là est de voter inutile." En clair, sans alliance, les 4 à 6% d'électeurs qui veulent voter pour les Verts savent que leur bulletin ne servira pas à élire un candidat de leur tendance. "Quand on sait que les majorités à Berne se jouent souvent à quelques voix près, je ne vois pas l'intérêt d'y envoyer un UDC de plus." Alors que "socialistes et Verts votent à 95% ensemble."

    Le scénario machiavélique des Verts
    Faute de comprendre la stratégie des écologistes, Stéphane Rossini en vient à envisager un incroyable scénario machiavélique. "J'en suis à me demander si derrière l'attitude des Verts ne se cacherait pas l'ambition de provoquer un clash, sur le dos du PS, et de lancer les Verts libéraux à Sion."

    RépondreSupprimer
  3. Le lancement des Verts libéraux à Sion ! Bien sûr !... c'est l'objectif cantonal, reste l'engagement local actuel pour améliorer la qualité de vie du côté droit de la rue du Grand-Pont.

    RépondreSupprimer
  4. Pouvez-vous énoncer les six mouvances de gauche et de centre gauche auxquelles fait allusion votre titre? Les Verts, Le PS, Le PCS, EA, le MISE, qui se cache sous ce etc du communiqué de presse?

    RépondreSupprimer
  5. Les Verts, le PS et le PCS qui sont au grand conseil réunis dans le même groupe.
    EA et MISE qui sont des mouvements d'alliances locaux fortement intégratifs.
    La sixième mouvance est la Gauche, ex-GVA, qui avait été apparentée au conseil national en 2007 mais avait fait cavalier seul dans plusieurs districts pour les élections cantonales. Il y a aussi probablement d'autres mouvements régionaux et des hors partis de gauche, société civile ou indépendants qui pourraient s'intéresser à entrer en jeu.

    RépondreSupprimer
  6. Entendu Marylène Volpi sur Canal 9, ne plus parler des roses, mais carrément des rouges en parlant du PS. Elle qui postulait, il y a encore quelques mois une liste unique à gauche... pff.

    RépondreSupprimer
  7. Christian LEVRAT sur les verts VS et TI: "C'est des partis qui trahissent leur électorat. La conséquence du refus d'apparentement c'est le transfert d'un siège à la droite. Je regrette que les verts n'aient pas la capacité de discuter plus sérieusement avec leurs sections cantonales. La structure des verts ne permet pas à Ueli LEUENBERGER d'exercer une influence suffisante, mais un effort pédagogique me semble nécessaire". 18h05, 30 avril 2011

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.