30 mars 2011

Les Verts se mettent au vert.

(message publié le 29.03.11 mais dont nous prolongeons la publication en une, vu l'intérêt de vos commentaires)

Sous le titre assez piquant "Les Verts solitaires", le Nouvelliste a donné la parole hier au président Grégoire Raboud, Les Verts. On peut lire l'intégralité de ce papier sur site du NF.
Il y est fait mention de deux nouvelles différentes:

1. Pas d'apparentement pour les Verts
- «Les Verts ont décidé de ne pas faire un apparentement avec le PS pour l'élection au Conseil national», ont expliqué hier à la presse Grégoire Raboud et Jean-Pascal Fournier, président et vice-président des Verts valaisans.
2. Pas d'alliance pour les Verts
- Les écologistes ne veulent pas non plus former une alliance avec les autres formations de gauche, malgré les discussions engagées avec le Parti chrétien-social (PCs), la Gauche Valais romand et Entremont Autrement. «Avec le PCs et Entremont Autrement, ça aurait pu marcher, mais c'était une erreur de casting que d'avoir engagé la discussion avec la Gauche», commente Grégoire Raboud. Les Verts partiront donc seuls au combat.

La position préalable d'Entremont Autrement sur les élections fédérales 2011 a été publiée en automne dernier, à lire ici.

***

Reçu d'un lecteur perplexe:

Vos commentaires ci-dessous:

17 commentaires:

  1. bon ben voilà... y avait un peu d'espoir pour le 2e siège, là c'est un peu plus chaud... A bon entendeur, votez Yves Ecoeur!

    RépondreSupprimer
  2. Le groupe ADG du grand conseil devrait composter immédiatement les députés Verts de son groupe.

    RépondreSupprimer
  3. un vieux qui a de la mémoiremardi, 29 mars, 2011

    Vu la magnifique métaphore de Jean-Yves Gabbud qui était le premier à croire à la conquête possible d'un deuxième siège pour la gauche, un bon Vert-mifuge s'impose.

    RépondreSupprimer
  4. Est-ce que quelqu'un ici aura le courage de reconnaître que le PS a toujours considéré les Verts comme un "petit-frère" qui se contente de moins que rien? Et si l'ombre du petit frère commençait à inquiéter les grands stratèges (sic) du PS? A entendre Dumont, ils sont encore en train de chercher une stratégie...

    RépondreSupprimer
  5. Jusqu'au coude du Rhônemardi, 29 mars, 2011

    La prétention des sédunois à parler au nom de tout le canton est assez blessante pour les régions périphériques!

    RépondreSupprimer
  6. Si vous lisez bien le président des Verts a quand même précisé que la décision ne faisait pas l'unanimité dans les sections.

    RépondreSupprimer
  7. Les verts se lancent seuls? C'est du suicide, c'est plus un parti c'est Volpi Fournier SARL.

    RépondreSupprimer
  8. un lecteur attentifmardi, 29 mars, 2011

    Commentaire de rafy - mardi 29 mars 2011, 08:54 sur le site du Nouvelliste (le seul d'ailleurs)

    "Enfin du courage politique. Quand les Verts auront compris que leur électorat est au centre-gauche, ils passeront les 10%, même en VS. Quant aux socialistes, ils font les victimes alors qu'ils ont toujours considéré les Verts comme leur petit frère qui se contente d'une sucette..."

    ça doit être le même qui a signé le message anonyme à 16:15 sur votre site.

    RépondreSupprimer
  9. Je pouvais comprendre que les socialistes n'aient pas voulu d'une liste commune mais je l'ai regretté.
    Je peux comprendre que les verts veuillent surfer sur la vague mais je le regrette également encore plus.
    Je crains que tout cela ne serve que des ambitions personnelles et fasse perdre de vue l'objectif principal, l'essor des forces progressistes, et au final fasse gagner encore du terrain à l'extrême droite.
    Décidément, les socialistes ne sont pas tout roses et les verts ne sont pas mûrs !

    RépondreSupprimer
  10. Vert... de rage

    Ils ne voulaient pas interdire de manger de la viande - rouge - une fois par semaine?

    Tapis rouge pour l'UDC... bravo Volpette !

    RépondreSupprimer
  11. Sur le site du NFmercredi, 30 mars, 2011

    La Gauche Alternative lance deux listes aux élections fédérales - 30.03.2011 - 10h10
    Elections fédérales : la Gauche-Alternative lance une liste au Conseil national et une deuxième au Conseil des Etats. Sa proposition d'une liste commune de toute la gauche valaisanne ayant été refusée d'abord par les socialistes et ensuite
    par les Verts, elle se lancera donc seule et présentera une liste bilingue au ConseilNational, communique la Gauche alternative. Pour l'instant cette liste comporte 4 candidats : Estelle Schmid de Salquenen, Olivier Cottagnoud de Vétroz, Brian Curdy d’Uvrier et Jean-Marie Meilland de Martigny. Olivier Cottagnoud se lancera également au Conseil des Etats.

    RépondreSupprimer
  12. Et si l'erreur fondamentale avait été faite par le PS? Jusqu'à preuve du contraire, c'est le grand stratège Dumont qui a refusé la liste unique afin d'assurer longue vie à l'éternel Rossini...dont l'égo n'a d'égal que le statut de conseiller fédéral.

    RépondreSupprimer
  13. nono l'excitéjeudi, 31 mars, 2011

    tape sur la mouche par sur la merde

    RépondreSupprimer
  14. @nono l'excité: tout le monde a compris qui est la merde, mais je doute qu'il y ait unanimité sur la mouche...

    RépondreSupprimer
  15. Sur le site de Rhône FM...

    Fédérales 2011 : le PCS du
    Valais romand "consterné" le déchirement de la gauche -
    01.04.2011 - 08h39
    Le parti chrétien-social du Valais romand se dit être un « observateur consterné » de l’évolution de la collaboration au sein de l’Alliance de gauche.
    Son comité directeur, qui s’est réuni hier soir à Martigny en présence d’une délégation du comité d’Entremont Autrement, « appelle de ses vœux une accalmie entre les partenaires » avant le dépôt définitif des listes de candidatures pour les élections fédérales.
    Le parti chrétien-social du Valais romand précise par ailleurs qu’il sera présent lors de ces élections, l’objectif étant de contribuer à la conquête d’un 2ème siège pour l’Alliance de Gauche au Conseil National.

    RépondreSupprimer
  16. Sur site NF...

    Les chrétiens-sociaux tentent de ramener l'accalmie à gaucheValais
    01 avril 2011 - 09:59
    Après la décision des Verts de partir seuls aux élections fédérales, les chrétiens-sociaux veulent rabibocher les partis de gauche. Ils annoncent, par l'intermédiaire de leur porte-parole Bernard Attinger, qu’ils constitueront aussi une liste.

    RépondreSupprimer
  17. Défoulez-vous dans les limites du décent. Merci.

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.