31 juillet 2020

J. Rausis interviewe J. Rausis

Entendu à la radio ce matin:

Ce feuilleton, le président du PDC-Valais romand, Joachim Rausis, s'en serait bien passé à l'approche des élections communales. Mais il tempère: "Le hasard veut que deux des protagonistes ont une étiquette PDC, mais ça s'arrête là: je n'ai pas crainte d'un dégât d'image. Les élections communales, c'est l'échelon où nous sommes le plus proche de la population. Je pense que les gens connaissent nos candidats, nos élus à l'échelon local; je ne vois pas pourquoi ils feraient un amalgame, puisqu'en fait, il n'y a rien de politique dans cette affaire". Eté agité pour le PDC, dont le nom est déjà apparu dans une autre affaire judiciaire, celle des constructions de Bagnes. Dans les deux cas, toutefois, les personnes interpellées bénéficient de la présomption d'innocence. 

 Julie Rausis


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont soumis à un modérateur indépendant.
Ils sont donc publiés avec un temps de retard.
Les esprits s'échauffant au-delà du raisonnable et des bienséances en période électorale, il y a nécessité de le faire, le blog étant responsable devant la loi des éventuelles insultes qui y seraient publiées.
Il n'y a pas de censure politique. Mais l'idée que la terre est plate n'est pas une conviction politique.
Les utilisateurs ANONYMES sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie. De manière bien évidente les commentateurs anonymes ne pourront pas être informés des raisons de la modération éventuelle de leurs assertions.