14 septembre 2016

Des lits froids à Curala?

L'autre jour, curieux de prendre connaissance des différents projets destinés à accueillir le futur espace Curala, je me suis rendu à l'espace St-Marc. Entre deux coups de pelleteuses, inutile de dire que c'était le dernier moment pour prendre connaissance de l'appel à projet lancé par la commune...

Arrivé sur place, un brin dubitatif, j'ai pris connaissance des quatre projets de valorisation du site... N'étant pas architecte, je ne me permettrai pas ici de juger en détails les quatre projets mais vous relaterai au contraire ici une discussion intéressante entamée avec un « nouvel » habitant venu s'établir sur la commune. Après avoir discuté de menus détails d'un projet, ce dernier m'a interpellé sur le peu d'écho dont semble bénéficier le projet au sein de la population et sur le fait que la thématique soit aussi peu présente dans le débat public. En effet, situé au centre de la vallée, Curala est « le coeur de vallée » du point de vue même des autorités. Par sa situation particulière, le site est une occasion unique de créer une zone de rencontre importante tant pour les habitants que pour leurs hôtes.

Pour ce faire, il doit toutefois présenter des aménagements diversifiés alliant certes des commerces mais aussi des infrastructures de loisirs (parcs pour enfants, terrain de sports (ce qui est déjà le cas), crèche, un nouveau CO peut-être, etc.) et des services. Bien que le projet comprenne déjà en partie ce type d'aménagement, à l'exemple d'appartements protégés ou de l'espace St-Marc (malgré tout décentré), le reste des infrastructures prévues voué à l'hôtellerie et à la para-hôtellerie a-t-il vraiment sa place en plein centre de ce noeud de communication entre Verbier et la plaine, entre Le Châble et Montagnier ? Qui remplira ses nouveaux lits alors que les nuitées sur Verbier ont plutôt enregistré une baisse ces dernières années ? Ne va-t-on pas créer de gros cubes froids dans ce qui pourrait être une superbe place du village, un lieu de rencontre intergénérationnel et un espace intéressant pour des petits commerces ?

Un peu médusé par les affectations prévues plus que par la qualité des projets, je suis reparti peu rassuré et un brin déçu que l'intégration de zones de loisirs ne puisse pas être mieux pensée.

Au final, entre hôtels supplémentaires et lieux de rencontres, il eut été agréable de favoriser davantage les seconds alors que là ces derniers semblent plutôt avoir été créés pour faire passer la pilule...

Pierre Troillet
Candidat au Conseil communal de Bagnes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.