3 avril 2016

Rencontre avec le chef de campagne d'EA pour les communales

Nous sommes allés à la rencontre de Josué Lovey, responsable de la campagne d'Entremont Autrement pour les élections communales d'octobre 2016.

Avec l'annonce des premiers candidats, EA est entré en campagne pour les communales de cet automne...

Oui, nous sommes contents de pouvoir compter sur ces candidatures de qualité. Nous travaillons sur ce dossier depuis de nombreux mois. C'est une échéance très importante pour notre mouvement, puisque nous souhaitons améliorer notre ancrage local.

Cela implique de proposer des candidats dans de nouvelles communes?

Exactement. Après l'élection d'Urbain Gaillard à Orsières en 2012, nous avons acquis la conviction qu'il fallait proposer une alternative à la population dans les communes voisines. Nous aurons des candidats à Liddes et à Bagnes. Nous avons également bon espoir de trouver des candidats à Vollèges.

Avez-vous chiffré vos objectifs?

On ne rentre pas en campagne sans une solide analyse de la situation électorale. Nous visons un siège à Bagnes, à Vollèges et à Liddes. Nous ambitionnons même d'obtenir un deuxième siège à Orsières. La gauche dépasse les 15% en Entremont aux dernières fédérales, nous enregistrons même la plus forte progression de tout le canton. Notre positionnement de centre-gauche nous permet d'espérer des résultats similaires.

Et au Conseil général de Bagnes?

C'est une autre nouveauté pour EA; nous aurons des candidats au Conseil général de Bagnes. Nous voulons pouvoir débattre de nos idées au sein du législatif. Nous espérons que les citoyens nous feront confiance et que nous pourrons obtenir 5 sièges.

Quels moyens avez-vous mis en place pour atteindre ces objectifs?

Une équipe de campagne est à pied d'œuvre depuis plusieurs mois. Nous avons créé des sections locales dans toutes les communes où nous ambitionnons d'obtenir des sièges. Notre programme politique sera donc décliné par ces sections au plus proche des préoccupations de la population.
Nous avons réorganisé totalement notre mode de fonctionnement et pouvons compter sur la participation de nombreux membres qui ont souhaité s'engager plus concrètement au cœur de nos opérations. Nous recrutons activement des membres depuis des mois, au fil de soirées publiques et privées. L'écho est excellent, on sent que les gens veulent du changement, même s'ils ne l'affirment pas toujours à voix haute.
Finalement, nous sommes en train de récolter des fonds pour financer toutes nos opérations de campagne.

Combien?

Il est trop tôt pour le dire définitivement, nous attendons encore des devis et l'apport de nos membres et sympathisants permettra ou non de réaliser certains projets ambitieux. En tout cas, EA s'engage à publier son budget de campagne de manière transparente dans les prochains mois. Nous espérons que les autres partis en feront autant.

Les autres partis justement, quels sont vos rapports avec eux? Doivent-ils craindre l'arrivée d'EA dans de nouvelles communes?

En aucune manière! Nous ne sommes pas des extrémistes révolutionnaires, nous arrivons avec des propositions et une volonté de travailler avec les forces en présence. Je rappelle également que ce sont les électeurs qui choisissent de nous accorder leur voix ou non. Les partis n'ont rien à craindre, à moins qu'ils craignent la population. Nous entretenons de bons rapports de travail avec la plupart des partis grâce à nos élus au conseil communal d'Orsières et au Grand Conseil.
Certains nous regardent encore comme une incongruité; nous les invitons à changer leur regard et à considérer que la pluralité des opinions autour d'une table est bénéfique à l'élaboration de projets. On anticipe mieux les problèmes et cela permet d'envisager d'autres solutions; cela n'arrive pas quand tout le monde est du même avis. 

Quelles actions concrètes peut-on attendre durant cette campagne?

Nous travaillons sur plusieurs actions en parallèle. En plus d'une campagne d'affichage traditionnelle, nous projetons d'employer des méthodes innovantes de campagne, notamment en ce qui concerne la mise en place d'un réseau efficace de membres. Nous avons également deux piliers très solides de notre stratégie internet: notre blog qui reçoit environ 400 visiteurs quotidiens, voire près de 1000 lorsque l'actualité locale est plus chargée, et notre page Facebook qui comprend plus de 1000 sympathisants.
Sur le terrain, dans les villages, plusieurs soirées spéciales seront organisées au fil de la campagne.
D'autres projets sont en cours d'évaluation; nous pouvons en tout cas compter sur une équipe motivée et efficace.

Merci Josué pour ces précisions et bonne campagne!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.