16 juillet 2014

Un siège épiscopal à Chez-les-Reuses?

On nous écrit: 


Cette enseigne posée sur la façade d’un bâtiment de Chez-les-Reuses avait fait sourire plus d'un visiteur. Aujourd'hui l'affaire est étonnante, vu que le nouvel évêque est justement un ressortissant de ce village.

Il y vivait naguère un personnage pittoresque que l’on surnommait l’évêque. La maison où il habitait est devenue de ce fait l’évêché et ce nom est resté jusqu’à ce jour lié à cette bâtisse! Assurément elle mérite désormais une visite de monseigneur.

L'humour du village rejoint ainsi l'événement historique, et est dores et déjà lu par certain comme une espèce de prophétie.

Que ceux qui en savent plus sur ce personnage et sur cette maison nous en fassent part en commentaire. 



3 commentaires:

  1. Déjà qu'on avait eu le canton d'Orsières, il est donc logique d'avoir le diocèse de Chez-les-Reuses.

    RépondreSupprimer
  2. Cette maison est appelée l'Evêché car elle était celle de Maurice Joseph Louis JORIS (1895-1972), dit l'évêque. « Pourquoi le surnommait-on l’Evêque ? C’est un héritage de son père qui fut baptisé à Orsières par un évêque le jour où le prélat procédait à la confirmation. » Le Nouvelliste, 18 janvier 1972

    RépondreSupprimer
  3. Cette maison est appelée l'Evêché car elle était celle de Maurice Joseph Louis JORIS (1895-1972), dit l'évêque. « Pourquoi le surnommait-on l’Evêque ? C’est un héritage de son père qui fut baptisé à Orsières par un évêque le jour où le prélat procédait à la confirmation. » Le Nouvelliste, 18 janvier 1972

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.