3 avril 2014

Des nouvelles du centre médical de l'Entremont

Depuis 2011 une réflexion est développée au niveau du district avec l’aide du Canton pour penser et planifier l’avenir médical en Entremont. Il est important de souligner que l’idée d’une maison de la Santé à Sembrancher a fait l’unanimité parmi les médecins, quelque soit leur commune, ce qui constitue tout de même quelque chose d’exceptionnel… Par la suite, sous la houlette du préfet M. Jean-Maurice Tornay, les communes ont également montré leur intérêt à ce projet.

Malheureusement la commune de Bagnes, sous la présidence de M. Dumoulin, a décidé de créer son propre centre médical, décision qui sera confirmée  par son nouveau président, M. Eloi Rossier, même si on a pu constater une importante évolution lors des votes successifs du conseil général bagnard en faveur de la solution de Sembrancher.
Depuis, les mentors bagnards sont à la recherche de médecins pour peupler leur centre, tâche complexe et dangereuse, car en cas de problèmes, ils devront assumer leur choix devant leurs électeurs.
On peut honnêtement se poser des questions sur la pertinence de faire un 2ème centre médical à Bagnes, l’argent du contribuable pourrait sans doute être mieux utilisé en ces temps difficiles. Ce d’autant plus que le problème récurrent se trouve à Verbier. En effet, c’est dans la station star que les difficultés de couverture médicale sont relatées régulièrement. Actuellement M. Eloi Rossier s’évertue à trouver une réponse à cet épineux problème; souhaitons qu’il trouve une solution satisfaisante pour Verbier.

Cependant, malgré la dissidence bagnarde, la maison de la santé à Sembrancher prend forme : le plan de quartier est réalisé, les plans intérieurs sont en voie d’achèvement, les communes concernées (Bourg-St-Pierre, Liddes, Orsières, Sembrancher, Vollèges et Bovernier) constituent une association, tout comme les médecins et les travaux doivent démarrer cet automne pour une ouverture programmée au printemps 2016.

Saluons également l’arrivée de la commune de Bovernier dans le projet : c’est désormais le « Grand Entremont » qui cautionne la maison de la santé. Pour preuve de l’intérêt suscité, on notera que se construiront en même temps le centre médical, un bâtiment pour le service médico-social d’Entremont et un bâtiment pour le para-médical (physiothérapie, pharmacie, ostéopathie et possiblement dentiste et psychologue) qui feront partie du même complexe ! Ce n’est donc pas un simple cabinet de groupe, mais bien une concentration de différents acteurs de la santé qui seront réunis de façon stratégique à Sembrancher.

A l’ouverture prévue au printemps 2016, la totalité du staff médical ne sera peut-être pas opérationnelle d’emblée. Mais rapidement, lorsque les forces neuves seront arrivées, une garde 24h/24 pourra être assurée à nouveau en Entremont et un cabinet voué uniquement aux urgences vous accueillera si besoin du matin au soir et 7 jours sur 7. Et naturellement, vous pourrez toujours être suivi par votre médecin de famille comme c’est le cas actuellement.

Comme vous l’aurez compris, il s’agit d’un projet ambitieux qui demande une énorme préparation et de grands efforts de la part de tous les protagonistes (administrations communales, préfet, professionnels de la santé). Mais demain les (Grands-) Entremontants pourront être fiers de la réalisation qu’ils laisseront à leur descendance.

Je finirai par vous encourager à voter OUI le 18 mai 2014 au contre-projet « pour les soins médicaux de base ».
Vous montrerez ainsi votre soutien à tous les acteurs de la santé proches de vous et qui travaillent à conserver cette proximité. Ce serait un signal fort aux jeunes médecins en formation, aux étudiants en médecine pour qu’ils s’intéressent à venir ou revenir s’installer dans nos vallées. Ce serait une garantie pour l’avenir de la médecine de premier recours dans les régions périphériques. Ce serait une belle contribution pour votre santé et pour votre région.


Dr Gilbert Darbellay



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.