4 avril 2014

Soirée-débat le 7 avril 2014 sur les prochaines votations fédérales

La plate-forme Ouverture, composée du PCS du Valais romand, d’Entremont Autrement et du MISE de Fully, organise une soirée d’information sur les objets suivants, soumis à votation le 18 mai 2014 :

1. Loi fédérale sur le fonds d'acquisition de l'avion de combat Gripen (Loi sur le fonds Gripen)

Débat contradictoire entre MM. Jacques Neirynck (Cons. national PDC/VD) et Jean-Luc Addor (Député VS UDC).

2. Arrêté fédéral concernant les soins médicaux de base (Contre-projet direct à l'initiative populaire « Oui à la médecine de famille »)

Exposé de Mme la Conseillère d'Etat Esther Waeber-Kalbermatten (Département de la santé, des affaires sociales et de la culture).

3. Référendum cantonal contre la loi sur les soins de longue durée

Exposé de Mme la Conseillère d'Etat Esther Waeber-Kalbermatten (Département de la santé, des affaires sociales et de la culture).

4. Initiative populaire fédérale « Pour la protection de salaires équitables (Initiative sur les salaires minimums) »

Débat contradictoire entre MM. Olivier Cottagnoud (La Gauche) et Marcel Delasoie (UVAM).

5. Initiative populaire cantonale « Pour un salaire minimum légal en Valais »

Débat contradictoire entre MM. Olivier Cottagnoud (La Gauche) et Marcel Delasoie (UVAM).

6. Initiative populaire fédérale « Pour que les pédophiles ne travaillent plus avec des enfants »

Exposé de Mme Sophie Juon (Présidente Entremont Autrement).

La rencontre, ouverte à toutes les personnes intéressées et modérée par Norbert Zufferey, aura lieu

au Café de la Dent-du-Midi, avenue du Simplon 1, à St-Maurice,

le lundi 7 avril 2014 à 19 heures.

Au plaisir de vous y rencontrer !


Pour le Bureau de la plateforme Ouverture,

Célestin Taramarcaz

2 commentaires:

  1. Il ne manquerait plus que le signataire de ''l'appel'' n'y aille pas
    ;-)
    A lundi

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.