7 décembre 2012

Quand un aiguillage fait dérailler un journaliste

Il est de bon ton dans le Nouvelliste de dégommer les régies fédérales pour alimenter la paranoïa valaisanne envers Berne:
Ainsi hier avec une accroche en page une, le Nouvelliste titrait:


Un correctif discret nous apprenait aujourd'hui qu'une erreur s'était glissée. (!) La gare de Martigny est en effet belle et bien équipée, c'est la gare de Sion qui ne l'est pas entièrement puisqu'il reste à l'équiper côté de Martigny courant 2013. Le discret correctif sur les faits ne formule aucune excuse. La situation valaisanne est donc comparable au reste de la Suisse. La presse intérieure au canton a encore frappé.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.