9 août 2020

Un gag à deux balles

L’UDC de Val de Bagnes a décidé d’illustrer sur son site sa revendication de ne plus introduire de nouvelles taxes par le revers d'une pièce de deux francs.




La première chose qui frappe est le millésime de cette pièce, 1936 

Cette pièce vient illustrer le slogan électoral de l’UDC: PAS DE NOUVELLES TAXES.
Ça tombe bien: en 1936 le Valais a vécu sa pire crise et le peuple (qui a toujours raison) a accepté en votation populaire le 9 août 1936 l’impôt cantonal de crise, pour entre autres sauver les chômeurs.




Les résultats pour la commune de Bagnes et de Vollèges étaient édifiants, les deux communes dirent oui à 80 et 77 %, alors que tout le haut valais refusa cet impôt, ainsi que Liddes et Sembrancher.




(archives NF)

Le Valais accepta ce décret à 62%. Mais les communes du Val de Bagnes furent les plus vaillantes, et acceptèrent cette nouvelle taxe avec un réel enthousiasme.



Cette date a donc été excellemment choisie par l'UDC qui démontre qu'en dépit de ce qu'elle prône, lors de crises, les citoyens de cette vallée acceptent leur devoir de solidarité et refusent précisément le prêt à penser des slogans conservateurs et populistes.

Le choix de 1936 comme date sur la pièce est probablement une allusion rigolote au code postal de Verbier et donc à une ignorance de l’histoire. Et plus qu'à une ignorance d'un fait historique, à une négligence de l'histoire en tant que telle comme si nous n'avions rien à apprendre. Autrement l’UDC aurait choisi 1934, code postal de Bagnes, et grande année. Pour ceux qui ont de le sens de l'histoire.

La deuxième chose qui frappe, c'est que cette monnaie n'a plus cours.

En 1936, à la suite de la crise économique mondiale, la Suisse a dévalué le franc de quelque 30 %. Ce qui aboutit à la fin de la circulation des pièces en or, dont la valeur matérielle dépassait la valeur nominale et permit une timide reprise. De la même manière en 1968 les pièces en argent ont été retirées de la circulation.

L’UDC qui n’ignore pas la loi sait que l’Ordonnance sur la monnaie 941.101 .et le Tarif pour les monnaies mises hors cours 941.103.1 art 1 alinéa 2 lettre b met hors cours la pièce de deux francs utilisée ici.

En faisant fi de cette mise hors jeu de l'objet qui illustre son programme, l'UDC avoue simultanément l'obsolescence de ses propres idées. Des idées à deux balles, mais des balles qui n'ont même plus cours.

La troisième chose qui frappe, c'est que cette illustration n'est pas originale 


Le graphiste du site de l’UDC n'a pas photographié cette pièce dans la poche d'un militant. Il a emprunté la photo de cette pièce au site numista.com, photo dont le copyright est détenu par © Heritage Auctions.
On le voit facilement parce que la pièce représentée est usée et tachée et présente donc les mêmes défauts.



détails qui font foi:

 © Heritage Auctions

PS:

Tout ce qui précède n'est que pure plaisanterie, et nous sommes tout à fait au courant que le nombre 1936 a été choisi essentiellement pour deux raisons:
1. Pour rappeler la date de la fondation du Parti des Paysans, Artisans et Indépendants (PAI) le 23 décembre 1936 en tant que parti national, ancêtre de l'UDC actuel, après sa fusion avec deux sections du Parti démocratique et avant le putsch zurichois.
2. Pour rendre hommage au bagnard Maurice Troillet qui, avant d'être élu président du conseil national en1936 a déposé sur le bureau du conseil d'état un projet de loi prévoyant la création d'un Office Valaisan du Tourisme pour permettre de développer la réclame en faveur de nos stations hôtelières, financé par l'institution d'une taxe de séjour cantonale fixée à fr. 0.05 par nuitée... pour les étrangers!









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont soumis à un modérateur indépendant.
Ils sont donc publiés avec un temps de retard.
Les esprits s'échauffant au-delà du raisonnable et des bienséances en période électorale, il y a nécessité de le faire, le blog étant responsable devant la loi des éventuelles insultes qui y seraient publiées.
Il n'y a pas de censure politique. Mais l'idée que la terre est plate n'est pas une conviction politique.
Les utilisateurs ANONYMES sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie. De manière bien évidente les commentateurs anonymes ne pourront pas être informés des raisons de la modération éventuelle de leurs assertions.