14 août 2020

Des montagnes prétextes pour illustrer Verbier

On sait que le dernier roman de Joël Dicker, L'Enigme de la chambre 622, se passe en partie du côté de Verbier que l'auteur connaît mal.
Joël Dicker parle de la vue sur la plaine du Rhône depuis le 6ème étage du palace de Verbier.
Il n'y a, on le sait,  jamais eu de palace à Verbier. Les palaces appartiennent à un autre cycle touristique que celui qui a vu le développement de cette station d'hiver de sports de masse à l'ère des vacances pour tous. C'est plutôt du côté de Champex et de Finhaut qu'il faudrait chercher les traces de cette époque. Ou au col du Lein dans un hôtel qui a disparu. Et duquel, justement, on voyait la plaine.



 Hôtel de la Pierre-A-Voir, col du Lein

Peu importe.

Quant au choix de la couverture  Joël Dicker dans un interview de Elle du 19 mai 2020 s'en est expliqué:


"Les couvertures de vos livres sont particulièrement réussies. Comment les choisissez-vous ? 

C’est à chaque fois une aventure ! Le choix d’une couverture revêt une grande importance car c’est la clé d’entrée dans le livre. (...) Pour celui-ci, on a fait beaucoup d’essais avant de trouver ce qui fonctionnait. On a commencé par éliminer tout ce qui ne fonctionnait pas ! Ce n’est pas évident !"

A l'étude de différentes versions de la couverture, il est amusant de constater que les prétendues montagnes au-dessus Verbier, ont changé d'axe, comme dans un miroir. Sauriez-vous identifier cette chaîne prétexte utlilisée dans un sens puis dans l'autre.
Répondez-nous en commentaire si vous les reconnaissez.




Les montagnes au-dessus du palace de Verbier version francophone.


Les mêmes montagnes au-dessus du palace de Version version italienne


Et que dire encore de la Version portugaise?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Les commentaires sont soumis à un modérateur indépendant.
Ils sont donc publiés avec un temps de retard.
Les esprits s'échauffant au-delà du raisonnable et des bienséances en période électorale, il y a nécessité de le faire, le blog étant responsable devant la loi des éventuelles insultes qui y seraient publiées.
Il n'y a pas de censure politique. Mais l'idée que la terre est plate n'est pas une conviction politique.
Les utilisateurs ANONYMES sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie. De manière bien évidente les commentateurs anonymes ne pourront pas être informés des raisons de la modération éventuelle de leurs assertions.