Article épinglé

Prise de position sur les votations cantonales

29 décembre 2015

Comment épater la galerie sans sortir du tunnel...


Un lecteur attentif nous a fait remarquer que le débat auquel nous convie le Centre gauche PCS est organisé à la date fictive du lundi 19 janvier 2016. On imagine que Mathias Reynard se pointera le lundi 18 janvier 2016, et Jacques Melly le mardi 19 janvier 2016. Chacun aura donc le temps de défendre sa propre variante du tunnel à deux voies ou du double tunnel à voie unique.
L'éminent secrétaire politique du Centre gauche PCS, Célestin Taramarcaz voudra bien utiliser le flux des commentaires ci-dessous pour donner toutes les précisions utiles à la bonne tenue de cette soirée.

2 commentaires:

  1. Cher blog autrement, j'ai eu, et je l'ai immédiatement regretté, la mauvaise idée de faire confiance à Norbert Zufferey, grand modérateur du débat, quand il a affirmé que la soirée-débat aura lieu le lundi 19 janvier 2016, date hautement fictive (comme l'ont d'ailleurs relevé les plus attentifs, à ton image).
    C'est corrigé: http://www.centregauche-vs.ch/
    Pour nous faire excuser, l'entrée est offerte à tous les lecteurs du blog d'Entremont Autrement !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ma culpabilité judéo-chrétienne m'oblige à reconnaître que c'est ma très grande faute. Merci ô secrétaire administratif éminent du PaCS !
      En période d'Occupation, y a les collabos et les résistants, ben toi, tu finiras tondu.

      Supprimer

Les commentaires sont soumis à un modérateur indépendant.
Ils sont donc publiés avec un temps de retard.
Les esprits s'échauffant au-delà du raisonnable et des bienséances en période électorale, il y a nécessité de le faire, le blog étant responsable devant la loi des éventuelles insultes qui y seraient publiées.
Il n'y a pas de censure politique. Mais l'idée que la terre est plate n'est pas une conviction politique.
Les utilisateurs ANONYMES sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie. De manière bien évidente les commentateurs anonymes ne pourront pas être informés des raisons de la modération éventuelle de leurs assertions.