10 juin 2018

Quelques réactions de partis et organisations qui avaient pris position dans le débat.

Dans le camp du oui

1.
Isolé dans la famille des alliances, des apparentements, des plates-formes et des groupes auxquels il se rattache naturellement le Centre G-PCS a fait connaître sa réaction. Une élue de ce parti avait rompu la collégialité en adhérant notamment au comité Questions de priorité, alors qu'un membre emblématique co-présidait déjà le Comité de Soutien de Sion 2026, avant même que le parti ne se prononçât. A quand le retour dans la famille C?




2.
Le PDCVr a également fait part de sa déception en écho à celle du CVPO



3.
Le PLRVS y rajoute une couche d'amertume:



Dans le camp du non 

1.
Dans un communiqué de presse musclé, Les Verts valaisans se déclarent très heureux du rejet de Sion 2026.
Pour le Valais, il faut notamment anticiper la tendance inéluctable du réchauffement climatique qui doit pousser les milieux touristiques à engager des réflexions sur des alternatives au modèle du tourisme hivernal.

Voir aussi:
Site commun du comité: Verts valaisans, PS Haut-Valais, WWF, Greenpeace, Pro Natura, ATE, Mountain Wilderness, Birdlife, OGUV, Jeunes verts valaisans, Jeunesses socialistes du Valais romand.

Site commun du comité 2: PS Valais romand, Entremont-Autrement, Rassemblement citoyen Valais, Citoyennes et Citoyens.



2.
L'UDC-VR contrairement au SPVO a également organisé son propre comité contre les jeux, il s'exprime aujourd'hui par un communiqué






Les commentaires sont de l'archiviste



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.