11 juin 2018

Le sapin au vol léger? Ou les étoiles? Qu'est-ce qui est important?





Un jour, la commune de Vollèges fusionnera avec une autre commune.

Alors se posera la question de l’identité à travers le nom de la nouvelle entité. Et plus particulièrement à travers les armoiries de la nouvelle commune.

Fusionner deux armoiries n’est pas facile. En principe on ne mélange pas un dessin avec l'autre, on les juxtapose. Comme à Genève qui a deux drapeaux en un, ou celui des Grisons qui est un triple drapeau, le drapeau des trois ligues.



Si on veut réinventer en mélangeant les éléments, alors c'est encore plus compliqué, il y a une grammaire du dessin, comme il y a une grammaire de l'écriture.

C'est comme si vous vouliez mélanger deux hymnes nationaux, pas facile. S'il faut respecter les règles musicales et celles de la poésie.

L'héraldique a plutôt tendance à simplifier qu'à compliquer:



On n'imagine pas l'ours d'Orsières tenir à bout de bras comme à Sembrancher le sapin de Vollèges dans un baquet bagnard fermé à double avec les clés de Bourg-St-Pierre, il se mettrait où le St-Georges de Liddes? Et son cheval? Et son dragon? Dans le sapin?

Est-ce que le drapeau valaisan est une bande dessinée avec les détails de chaque district?

Non!

Et pourtant, il est tout à fait légitime qu’une commune qui se fond dans une autre laisse une trace jusque sur son blason.

Que devrait prendre dans ses bagages une commune comme Vollèges en cas de fusion avec une autre commune?

Assurément le moins possible, à condition que ce minimum soit le plus significatif possible.

Que voit-on sur les armoiries de Vollèges?

Deux montagnes, deux étoiles, un ciel bleu, un sapin déraciné qui vole léger au-dessus d’un pré vert, mais qui n’est parfois qu’une bande de couleur bleue comme le ciel, ce qui lui donne l’air de voler encore mieux.

Et qu’est-ce que nous raconte ce tableau très compliqué?

Les montagnes qui sont un lieu commun de tant de blasons dessinerait le col du Lein dans le ciel. Et le col du Tronc, il est où? Pas très important semble-t-il. L'héraldique préfère les symboles à la réalité.

Un sapin déraciné dont le nom est un jeu de mot sur Vollèges, un sapin VAOLU est un sapin coupé dont on se sert pour fermer un pâturage, explique l'armorial valaisan. C’est un calembour sur Vollèges que j’ai toujours décrypté comme le sapin qui vole léger. Au milieu de l'entre mont. A Bagnes, on a représenté les bagnards comme des baigneurs.

Dans le ciel bleu deux éléments incongrus me frappent qui sont décalés par rapport au pittoresque de la scène, les deux étoiles.

Deux étoiles en plein jour? Des vrais étoiles?



Non, des étoiles symboliques qui, à la manière des 13 étoiles du drapeau valaisan, ou des 50 du drapeau américain racontent que la commune est l’union de deux villages principaux: Vollèges et Levron. Ces deux étoiles sont donc les représentations de la vertu de paix et d’harmonie qui règne sur la commune: car Vollèges est déjà une fusion bien avant de fusionner et ces deux étoiles le disent bien. Tout le reste est une carte postale anecdotique.

Elles disent, ces deux étoiles, que notre caractéristique à nous, c’est de savoir tenir ensemble ce qui est multiple.




Assurément, s’il ne fallait garder de Vollèges qu’un détail pour le transplanter dans un autre décor, ces deux étoiles seraient parfaites. Nax et Vernamiège avant de fusionner avec Mase portait chacune les deux mêmes étoiles dans leurs armoiries pour dire leur destin commun.



Ces étoiles diraient: « comme nous avons été capables chez nous d’être double et en paix, cette expérience nous vous l’amenons et nous saurons faire que règnent la paix et l'harmonie dans cette nouvelle grande commune.»

Nous, de Vollèges, nous serons les garants de l’harmonie et de la paix.



Deux étoiles qui pourraient s’importer facilement dans le ciel de n’importe quel blason de n’importe laquelle des 6 communes voisines. Ici par exemple Sembrancher.


Daniel Rausis

N.B. J'ai un peu simplifié le propos, que les héraldistes scientifiques me pardonnent. Je sais aussi que dans le cadre d'un rapprochement avec Bagnes, des essais graphiques ont déjà été présentés.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.