1 septembre 2016

Programme politique

Le programme politique qui suit a été élaboré par le comité de l’Association Entremont Autrement dans le courant de l’année 2016.

Il n’est, bien entendu, pas un document figé, mais est susceptible d’évoluer au fil du temps.

Il s’agit d’un document de travail permettant de préciser les axes d’engagement politique d’Entremont Autrement, aux niveaux fédéral et cantonal. Dans le cadre des élections communales 2016 et des élections cantonales 2017, l’ensemble des sections élaboreront sur cette base leurs programmes locaux; les candidats s’y réfèreront lorsqu’ils devront prendre position publiquement.

Institutions 

 

Révision complète de la constitution cantonale : EA soutient la révision de la constitution cantonale, pour l’adapter à la vie du 21ème siècle via une Assemblée constituante.

Collaboration intercommunale et fusion des communes :  EA prône la fusion des communes au sein de l’Entremont pour une plus grande efficacité et la mise en commun des ressources et des charges (écoles, santé, service du feu, voirie, décharge, entretien des forêts, accueil de la petite enfance, transports, etc).

Transparence : transparence sur les activités et les décisions prises par les conseils communaux (à travers publication sur internet, édition d’un bulletin, etc…); mise en place d’un plan au début de la législature avec les dossiers prioritaires; règlement communal sur les conflits d’intérêts et les règles de récusation; proposer en votation populaire les plus grands projets afin de réveiller l’intérêt des citoyens pour la chose publique.

Droit de vote aux étrangers (permis C) et éligibilité au niveau communal.

Exiger la transparence du financement des partis politiques et des campagnes.

Finances

 

Transparence et facilité d’accès à l’information sur les finances cantonales et communales (coûts de fonctionnement, rémunération des conseillers communaux, coûts des projets, etc..).

Développer une fiscalité équitable selon le revenu des contribuables tout en permettant un développement raisonnable des prestations à la collectivité.

Réexaminer l’opportunité des forfaits fiscaux.

Energies

 

Soutenir les projets visant à sortir du nucléaire.

Créer un fonds d’innovation pour la recherche de moyens de production d’énergie propre.

Privilégier les énergies renouvelables aux énergies fossiles : ces nouvelles technologies sont en plein développement et une source d’emplois non négligeable.

Augmenter l’efficacité énergétique (optimisation de l’éclairage public ; isolation des bâtiments construits).

Transparence de la consommation énergétique des communes (publication sur les sites internet des communes).

Sécurité

 

Interdiction de l’exportation d’armes à l’étranger.

Instauration d’un registre fédéral des armes à feu et limitation stricte et contrôlée de la vente d’armes aux particuliers.

Développer une police de proximité au niveau du district, éventuellement au moyen d’une fusion des services de police.

Mener une réflexion de fond sur la surveillance et la vidéosurveillance dans les mesures employées par la police.

Aménagement du territoire

 

Promouvoir un aménagement du territoire responsable, harmonieux et respectueux des générations futures: en luttant contre le mitage du territoire.

Application du droit communal et cantonal en conformité avec le droit fédéral (LAT et Lex Weber); le canton doit exercer strictement son rôle de surveillance et contrôle des communes

Soutenir la rénovation d’anciens bâtiments, dans le respect des normes et du paysage.

Maintenir des logements à des prix abordables via le développement de partenariats publics – privés. Les communes doivent engager une politique d’accès facilité au logement.

Inciter au développement de zones piétonnes (ou de rencontre) dans les communes.

Agriculture et sylviculture

 

EA soutient une agriculture durable, qui met en avant les produits du terroir, le paysage, la diversité de la faune et de la flore ; et qui permet aux agriculteurs de diversifier leurs activités ; pour ce faire, il faut :

développer des réseaux agro-environnementaux en Valais

encourager le développement de coopératives agricoles afin de réaliser des économies d’échelle (parc de machines)

encourager le développement de la permaculture

augmenter la visibilité des exploitations agricoles avec des labels biologiques et écologiques.

faciliter la diversification des activités (hébergement, vente directe, etc..)

Mobilité

 

Soutenir un service public efficace y compris dans les vallées latérales (cadence, prix, accès et parking)

Favoriser la mobilité douce par la création de réseaux cyclables là où la situation (géographie, usage) le permet

Améliorer la cohabitation voitures-vélos-piétons dans les villages (vitesses limitées, zones piétonnes, etc.)

Développer les initiatives de co-voiturage, les encourager et leur donner une visibilité accrue.

Tourisme

 

Encourager les projets de tourisme doux (c’est-à-dire non destructeur du paysage et qui peut se développer sur le long terme), mener une vraie politique proactive pour augmenter significativement le tourisme d’été et d’entre-saisons.

Faciliter le développement de l’hôtellerie, source de postes de travail à long terme et de revenus indirects grâce aux commerces, restaurants, installations sportives, etc…

Entreprendre une réflexion de fond sur une simplification des règlements afin de permettre à l’hôtellerie de rester concurrentielle.

Rendre plus efficaces les plateformes de location de chalets existantes au niveau cantonal, par exemple par internet (soutien à la para-hôtellerie). Créer des synergies.

Intégration

 

Encourager le développement de projets/manifestations favorisant des échanges interculturels allant dans le sens de la nouvelle politique cantonale (PIC).

Éduquer toute la société civile à l’accueil de l’autre (cours à l’école sur la diversité culturelle).

Travail et économie

 

Egalité des chances hommes-femmes : promouvoir non seulement l’égalité des salaires, mais également l’égalité des chances dans le cadre du travail (chances équivalentes à l’engagement, aux promotions, au travail à temps partiel, à la formation continue, etc…).

Congé paternité ou parental : EA milite en faveur d’un congé paternité de deux semaines et à long terme d’un congé parental d’un mois.

Revaloriser au niveau salarial les métiers de la santé, de l’hôtellerie et de la petite enfance.

Inciter vivement (si nécessaire sous l’impulsion de l’Etat) les branches professionnelles à négocier des conventions collectives de travail (CCT) si elles n’existent pas encore.

Soutenir les activités économiques qui développent de l’emploi à long terme dans le district. Mener une politique active de diversification du tissu économique.

Ecole et jeunesse

 

Développer les accueils extrascolaires durant les temps de midi et de l’après-midi, évaluer les opportunités d’horaire continu.

Conserver les infrastructures scolaires, à tout le moins au niveau primaire et enfantin, dans les villages afin de garantir l’attractivité des vallées latérales. Mettre en place une structure d’accueil pour les enfants en bas âge durant la journée.

Favoriser l’accès aux activités parascolaires pour tous, et plus spécialement pour les enfants de familles à bas revenu.

Conserver et améliorer le système de bourses d’études qui permet l’accès aux études et à des formations aux jeunes de la région.

Encourager la participation des jeunes à la vie publique, à la société et les préparer à l’exercice de la citoyenneté (journées portes ouvertes à la commune par exemple).

Améliorer la promotion de la santé et la prévention en milieu scolaire et extra-scolaire.

Coordonner l’offre jeunesse existante sur le district.

Faire appliquer la loi sur la vente des produits interdits (ou limités) aux jeunes dans les commerces et les bistrots.

Rendre accessibles les salles de sport communales également en dehors des périodes scolaires.

Aînés 

 

Organiser des foyers de jour pour nos aînés et d’autres offres alternatives à l’EMS (appartements communautaires ou protégés, etc)

Soutenir les associations apportant de l’aide à domicile, transports handicap, bénévolat, etc.

Encourager une politique du maintien à domicile des personnes âgées.

Santé

 

Soutien à l’initiative soins dentaires.

Mettre sur pied en Valais une vraie prise en charge des victimes d’abus et de violence domestique.

Développer les aides aux personnes à mobilité réduite ou handicapée (foyers de jours, soins à domiciles, aide pour les proches aidants; accès facilités aux bâtiments publics et privés comme restaurants, magasins).

Viser la maîtrise des coûts, sans compromettre les prestations de base (regroupement des services et partenariats entre communes).

Salubrité publique

 

Regrouper les décharges publiques et installer des petits centres de tri (verre – PET – alu – compost-papiers) performants dans les différents villages.

Mettre en place une charte pour une gestion des déchets plus respectueuse de l’environnement lors des manifestations publiques. Envisager de lier les aides communales à l’adoption de cette charte.

ASSOCIATION ENTREMONT AUTREMENT 
Prarreyer 16
1947 le Martinet-Prarreyer

1 commentaire:

  1. Bravo pour ce programme, qui, pour une fois, montre un mouvement politique qui a une vision de développement à long terme de la région, du Valais et de la Suisse !
    Bonne campagne à vos candidat-e-s et que souffle sur Entremont un vent rafraîchissant et revigorant !

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.