6 janvier 2015

Les écarts se creusent

L'union syndicale suisse (USS) a publié cette semaine une étude sur l'évolution des salaires en Suisse depuis 1996. Il y a quelques enseignements intéressants à en tirer.

1) La croissance économique profite, en terme de salaires, à l'ensemble de la population. Le dogme de la droite libérale se trouve donc conforté par ces chiffres.

2) Les écarts se creusent entre les bas et les très hauts salaires, ce qui a tendance à créer une société à deux vitesses. Le dogme de la gauche sociale se vérifie donc également.

Capture d'écran RTS, Le 12h45, 5 janvier 2015

Maintenant qu'on a dit tout ça, est-il possible de dépasser l'éternel guéguerre gauche-droite pour proposer une réflexion plus approfondie?

Peut-on imaginer une croissance économique qui se fasse dans un meilleur respect des travailleurs? Peut-on imaginer maintenir un haut niveau de vie pour la population suisse tout en empoignant pour une fois sérieusement la question des trop hauts revenus? Je crains qu'une fois encore on vienne nous dire qu'il faut que les riches soient plus riches pour que les pauvres soient moins pauvres. Garantissons de bonnes conditions pour le développement économique, mais plus en ignorant la qualité de vie des couches moyennes et inférieures.

D'ailleurs, si les chiffres semblent encourageants pour tout le monde, y compris pour les travailleurs, la hausse constante des primes d'assurance-maladie (auxquelles on pourrait ajouter les hausses des loyers) annule les effets positifs de la hausse de salaire de ces catégories sociales.

Capture d'écran RTS, Le 12h45, 5 janvier 2015

Entremont Autrement appelle de ses voeux depuis plusieurs années une économie responsable. Nous ne sommes ni des "anti-patrons", ni des "anti-création d'emplois". Notre leitmotiv est simple: une économie au service de l'humain et pas l'inverse.

Bonne année 2015 à tous.

J. Lovey

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.