27 octobre 2014

Pour Widmer-Schlumpf les forfaits sont une injustice... justifiée

Le forfait fiscal est une atteinte à l’égalité devant l’impôt inscrite dans la Constitution fédérale. Dans un Etat qui se veut de droit c’est une blessure infligée au citoyen-contribuable qu’il peine ou non à prendre sa part au bien commun. Cheffe du Département fédéral des finances, Madame Widmer-Schlumpf elle-même a reconnu qu’il y avait là une injustice, que l’éthique n’y trouvait pas son compte et que seul le pragmatisme justifiait la position du Conseil fédéral, soutenu par une majorité parlementaire de droite.

Ce n’est pas la première fois et, sans doute, pas la dernière que les principes démocratiques de base s’inclinent devant une prétendue «attractivité économique» du pays. Au peuple de signifier à ses dirigeants les exigences morales de la justice.

François Gross, à lire sur sept.info

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.