2 septembre 2014

Le glissement des valaisans

Le Nouvelliste du jour observe des divergences entre les sections cantonales et les partis nationaux concernant les recommandations de vote pour l'initiative sur l'unification de la TVA dans la restauration. Il en propose une interprétation, partielle.

L'extrême droite campe sur le oui aux deux niveaux, de même les Verts et le PS qui proposent le non aussi bien au niveau cantonal que national.

Le glissement se fait du centre droite au centre gauche, le PLR dit non mais la section valaisanne est favorable, le PDC laisse la liberté de vote mais la section valaisanne soutient l'initiative, enfin le centre-gauche PCS dit non alors que le PCS VR plus pragmatique laisse la liberté de vote.

Le Nouvelliste résume la situation en proposant ce diagramme:


 Diagramme du NF du 2 septembre 2014 p.3

Le schéma aurait été beaucoup plus explicite s'il avait été publié sous la forme d'un scalogramme. Présenté ainsi, il illustre un positionnement gauche droite cohérent, aux deux niveaux avec un glissement du niveau cantonal en direction des initiants. Le positionnement plus à droite du PDC par rapport aux radicaux, du PCS par rapport à ses alliés et des sections cantonales par rapport aux sections nationales pourrait être aussi analysé comme une trace de poujadisme hérité des conservateurs tout autant que par un pragmatisme liée à la situation socio-économique valaisanne.


  Scalogramme établi par le service graphique d'Entremont Autrement.


2 commentaires:

  1. J'aime bien... entre le premier et le deuxième diagramme, l'UDC est passée du centre à la gauche.... que des endroits où le seul parti du centre n'est jamais...

    RépondreSupprimer
  2. Il est nul ton trait d'esprit Le gag....
    En plus entre le PLR se vidant de ses radicaux et le PDC plein d'athées, l'UDC n'est pas la seule à devoir réfléchir à son acronyme incohérent....

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.