27 septembre 2014

Autogoal budgétaire

FORMATION

Cette année encore, les coupes budgétaires séviront sur l'éducation, notamment sur les écoles primaires (-5,2 millions) et sur les bourses pour les étudiants (-1,3 million). Le plus inquiétant, c'est que cette austérité est dans la droite ligne du budget 2014 et rien ne laisse penser que la situation s'arrangera lors des prochains exercices. Au contraire, le message du Conseil d'Etat laisse présager une dégradation de notre situation.

Nous avons aujourd'hui un système éducatif performant qui intègre les enfants en situation de handicap et n'abandonne pas les jeunes en difficulté. Les excellents résultats des élèves valaisans lors du test international PISA témoignent de la qualité de notre école. Notons également l'arrivée prochaine de l'EPFL, l'UniL et l'UniGe, signes encourageants pour le futur académique de notre canton.

Cela permet à nos jeunes d'arriver bien formés et compétitifs sur le marché du travail, l'éducation étant notre ressource la plus précieuse.

Voulons-nous vraiment détruire un de nos meilleurs atouts pour l'avenir du Valais alors même que les nuages s'amoncellent? Scier la branche sur laquelle on est assis est pourtant rarement une solution!

Jonathan Darbellay, dans le Nouvelliste du 24 septembre 2014

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.