30 juin 2014

Péréquation financière intercommunale 2015

Le dernier B.O. nous apprend que le Conseil d’Etat a adopté l’arrêté fixant les montants provisoires de la péréquation financière intercommunale servant à l’élaboration du budget du canton et des communes pour l’année 2015.

Pas de grands changements par rapport à l’an passé. En tenant compte de la péréquation des ressources ainsi que de la compensation des charges, sur les 167 communes valaisannes, 22 (26 en 2014) seront contributrices dans leur futur budget.

La commune de Bagnes conserve largement sa place de n°1 des communes contributrices en chiffre absolu. Avec ses 6'375'735.- elle tient toujours à distance Zermatt 2'182'789.-, Chermignon 1'575'204.- et Lens 1'510'151.-.

A l’autre bout de l’échelle, Fully conserve également sa place de commune la plus bénéficiaire en chiffre absolu. Avec 3'249'680.- elle précède toujours Saxon 2'811'540.- et St-Maurice 2'475'966.-.

En montant réparti par habitant, les bagnards 826.-/hab. se retrouvent à nouveau chocolat des communes contributrices. Avec Zwischbergen* 2'222.-/hab., Trient 1'224.-/hab. et Finhaut 1'191.-/hab. le podium reste identique.

A l’opposé, le quarté des communes les plus bénéficiaires par habitants reste également inchangé. Grafschaff 1'103.-/hab. devance Blatten 1'052.-/hab., Guttet-Feschel 1‘031.-/hab. et Eischoll 902.-/hab. La commune de Brig-Glis peut être considérée comme la commune ‘étalon’ de cette répartition. Elle sera bénéficiaire à hauteur de moins de 1.- par habitant (moins de 1.-/hab. pour la péréquation des ressources et 0.-/hab. pour la compensation des charges).

Pour notre district, Bagnes se retrouve seule commune contributrice. Bourg-St-Pierre avec 129.-/hab. (-124.-/hab. en 2014) et 24'785.- (-18'658.-) passe dans le camp des communes bénéficiaires. Orsières, avec ses plus de 3'000 habitants restera la commune entremontante la plus bénéficiaire en chiffre absolu 915'949.-.

Liddes quant à elle restera celle qui recevra le plus gros montant par habitant 881.-. Tout comme signalé l’année passée, je suis pour une répartition plus juste et équitable des richesses en général. La péréquation intercommunale ainsi que celle intercantonale vont dans ce sens.

Urbain

* Note du metteur en page:  
Il n'est pas indifférent de se souvenir que c'est à Gondo dans la commune de Zwischbergen que se trouvait une mine d'or.
Il est amusant dès lors de savoir que Zwischbergen peut se traduire littéralement par Entremont qui est également "von Bergmassiven umgeben: inter montes."
Il est enfin époustouflant de savoir que les contribuables de Zwischbergen, qui versent le plus dans le pot commun sont justement ceux qui habitent dans le bassin versant du Pô.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.