7 septembre 2013

Un nouveau poste, certains auraient préféré un grand coup de pied au cul

12.45

Couleurs locales






voir aussi:
Le PS du Valais romand consterné. sur RhôneFM

La palme de l'amabilité dans les quelques réactions qui ont suivi cette mutation "à l'amiable" selon le NF, revient à Pierre-Michel Vergères, responsable valaisan de l'ASIN et connu pour ses propos toujours modérés. Il l'a fait sur le blog Les Observateurs sous la responsabilité éditoriale d'Uli Windisch:


Pierre-Michel Vergères 079 425 48 87 / privé 027 323 84 20/ prof. 027 324 80 60 verpm@bluewin.ch ou vergeres@asin.ch

4 commentaires:

  1. Et votre réaction à vous, M. Vergères, est lamentable, dégoulinante de haine et d'arrogance. Ecoeurant !

    RépondreSupprimer
  2. Aaahh ! Bernadette! Je suis tout estourbi par votre bonté à vous, votre amour débordant d'humilité et votre glorieuse dyatribe ! Aucune haine et arrogance dans mon commentaire, juste une révolte devant l'irrespect le plus total de la décision populaire, prise, je vous le rappelle, à plus de 75% !
    Quant au brillant blog sur lequel vous vous épanchez, sachez que bien qu'ils tentent, à l'instar de leurs aïeux bolchéviques, de dénoncer publiquement, soit de mettre au pilori, les gens qui ont le grand malheur de ne pas penser comme eux. Mais sachez également, que bien des informations mentionnées sont fausses.......On est capable................ou pas!

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour Anonyme (je suppose que vous êtes M. Vergères),

    Merci pour votre sympathique message envoyé après 8 mois d'intense réflexion. Je maintiens tout de même que vos propos étaient totalement irrespectueux envers M. Lovey.

    RépondreSupprimer
  4. Si il faut 8 mois, c'est que je ne viens pas me balader sur votre site, si ce n'est par hasard. Devrais-je cependant du respect à celui qui, contre l'avis de plus de 75% de la population, introduit quand même les réformes que lui veut? A d'autres. Je ne serais pas respectueux avec celui qui respecte aussi peu sa population, qui nonobstant le fait qu'elle est le souverain, lui assure, par le biais de ses impôts, son revenu. Pouët, pouët. Quant à l'arrogance, après ses agissements, je ne vois pas quelle leçon dans ce domaine je pourrais recevoir de lui - ou de vous.

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.