20 décembre 2012

Absentéisme.

Dans l'édition du lundi 17 décembre 2012, le NF dans ses pages suisses reprenant un article de l'ATS consacre une demi-page à l'absentéisme des conseillers nationaux.

Vous avez beau lire dans n'importe quel sens, pas de traces de nos chers élus valaisans. Ne font-ils pas partie de la statistique du site www.politnetz.ch?

Que nenni !

Malgré un site exclusivement en allemand, j'ai pu sortir quelques chiffres.
Ils concernent la période allant de la session d'hiver 2011 à celle de 2012.
On peut ainsi mesurer l'absentéisme lors des 308 votes.

Pour être positif, je classerai les conseillers nationaux du plus assidu au plus dilettante.

Honneur à la dame et au Haut-Valais:
1ère Viola Amherd a manqué 14 votes (4.54%)
2ème ex aequo Stéphane Rossini et Mathias Reynard ont manqué 22 votes chacun (7.14%)

Moyenne suisse des absences 10%

4ème Oskar Freysinger a manqué 54 votes (17.53%)
5ème Yannick Buttet a manqué 71 votes (23.05%)
6ème Christophe Darbellay a manqué 86 votes (27,92%)
et bon dernier, Jean-René Germanier a manqué 102 votes (33.11%), cet automne il était à 39%, cet été à 43%, on peut donc dire que plus l'année avance plus Jean-René Germanier est assidu.

Au regard de ce classement, je me pose la question suivante : Comment et pourquoi le NF peut-il consacrer une demi-page sur le sujet et ne pas nous transmettre les chiffres qui nous intéressent? Est-ce parce que le journal n'a plus les moyens de traiter une information suisse sous un angle de vue propre au Valais?  Est-ce simplement parce que sa rédaction suisse se contente de reproduire une dépêche d'agence. Ou alors pour ne pas dire du mal...

Au vu des chiffres cités ci-dessus, je laisse à chacun le soin de penser ce qu'il veut.

Urbain

 Le dernier classement qui ne tient compte que de la session d'hiver 2012, en matière d'absentéisme et d'abstentionnisme Christophe Darbellay reprend la main sur Jean-René Germanier,

14 commentaires:

  1. Depuis que le Nouvelliste est entré dans le groupe ESH, les pages Suisse et Monde sont montées à Neuchâtel et sont communes à tous les titres du groupe. Vous retrouvez les mêmes infos fédérales dans l'Express, l'Impartial, la Côte et le Nouvelliste.
    Pour la politique fédérale, le groupe utilise les papiers des correspondants à Berne des titres du groupe ainsi que celui de la Liberté, ainsi que les dépêches d'agence.
    Pour le sujet en question, il s'agit d'une dépêche de l'Agence télégraphique suisse (ATS).

    RépondreSupprimer
  2. Moi depuis que le Nouvelliste est entré dans le groupe ESH, j'ai suivi les consignes de Maurice Valère et de tous ses amis conservateurs d'Entremont et d'ailleurs, qui ont défendu jusqu'au bout un Nouvelliste indépendant et valaisan. Je me suis désabonné pour protester.

    RépondreSupprimer
  3. @JYG,
    Ok, je le veux bien et c'est en ordre.
    Ceci étant, maintenant tu es au courant de ces chiffres.
    A partir de là, que compte faire le journaliste et rédacteur en chef adjoint ?
    Informer ?
    D'avance je m'engage à retransmettre l'info made in NF sur le sujet.
    Amicalement

    RépondreSupprimer
  4. La question mérite d'être posée. J'ai pris contact avec les parlementaires valaisans se trouvant avec plus d'absences que la moyenne pour avoir leurs explications. Je les donnerai ces prochains jours.

    RépondreSupprimer
  5. Ah ça me soulage, j'ai cru qu'il y avait un boycott de JYG sur ce blog.

    RépondreSupprimer
  6. Ils concernent la période allant de la session d'hiver 2012 à celle de 2012.

    La session doit être extrêment courte vu que l'hiver commence aujourd'hui...

    RépondreSupprimer
  7. Les statistiques du site 'politnetz' sont par session.
    Celle ci-dessus est celle de la session d'hiver 2012.
    Les chiffres donnés concernent bien l'ensemble des sessions allant de celle d'hiver 2011 à celle de 2012.

    JY, merci d'avoir bien voulu investiguer.
    Impatient de lire leur explicaiton.

    RépondreSupprimer
  8. Sauf événement majeur, leurs commentaires se trouveront dans l'édition de lundi du Nouvelliste.

    RépondreSupprimer
  9. C'est quand même bonnard d'avoir un quotidien qui fait son travail :-)

    RépondreSupprimer
  10. Comme promis, les explications de nos conseillers nationaux se trouvent dans l'édition du jour du Nouvelliste.

    RépondreSupprimer
  11. Vous avez compris, bande de gniafs, plus un conseiller national s'abstient en plenum, plus ça veut dire qu'il est en train de travailler pour le Valais en coulisse. La preuve ultime que Rossini est un traître, que Darbellay et Germanier sont des dieux et que Gabbud est leur prophète.

    RépondreSupprimer

  12. @ JYG, Quand tu parles de 'nos' conseillers nationaux et que parmi ceux-ci 3 ne sont pas concernés, doit-on comprendre que tu parles de 'tes' conseillers nationaux et/ou de ceux du NF ? Les excuses avancés par 'tes' conseillers nationaux ne me surprennent guère mais doivent rassurer et combler vos lecteurs. Pour être complet et terminer le travail de journaliste commencé, serait-il possible qu'un nouvel article fasse attention également à la femme et à ceux qui ne pensent pas comme 'vous' et/ou votre journal ? Est-ce trop demander de t'informer auprès de 'nos' conseillers nationaux et de Mme Amherd afin de connaître par quel pouvoir surhumain arrivent-ils, eux, à participer à la très grande majorité des votes ? Leurs explications en intéresseraient certainement plus d'un en Valais

    RépondreSupprimer
  13. @Urbain: Je n'ai pas pris "mes" conseillers nationaux, mais ceux qui se sont retrouvés "en faute", ceux qui ont régulièrement raté des votes pour qu'ils s'expliquent.

    RépondreSupprimer
  14. Est-ce que les réponses et explications apportées par les conseillers nationaux valaisans te satisfont ?
    Si oui, pourquoi consacrer une demi-page du NF pour des chiffres qui n'ont aucune signification ?
    Et encore, ne serait-ce pas intéressant de connaître ce qu'en pensent les 3 bons 'élèves' ?

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.