28 novembre 2010

Prochaine votation fédérale, le 28 novembre 2010



Entremont Autrement recommande le double NON à l'initiative populaire "Pour le renvoi des étrangers criminels et à son contre-projet soit l'arrêté fédéral concernant l'expulsion et le renvoi des criminels étrangers.
Nous rejoignons par notre double nom la position du PCS, des Verts, de Art+Politique, de l'Entraide Protestante de Suisse, de AvenirSocial, d'Unia, de travail.suisse, du Parti socialiste Suisse, de la Conférence des évêques suisses (liste provisoire)

Sur le même sujet:
Le site officiel des doubles opposants.


Entremont Autrement recommande le OUI à l'initiative "Pour des impôts équitables".
Nous rejoignons dans ce sens la position du PS, du PCS, des Verts, du Parti Evangélique, de l'Union syndicale suisse, de travail.suisse. (liste provisoire)

Sur le même sujet:
Enfer fiscal? Tu parles!
Aidons les riches à payer leurs impôts ;-)
Les conseillers d'état ne font même pas peur aux enfants.
Le site officiel des initiants.

11 commentaires:

  1. La manière dont Esther Waeber-Kalbermatten s'est engagée dans la campagne pour le oui au contre-projet à côté d'Eveline Widmer-Schlumpf et Karin Keller-Sutter est une cause scandale pour les militants valaisans. Sous certains points de vue, ce contre-projet est pire que l'initiative elle-même. Plusieurs sections cantonales du PS sont dans la même posture. L'heure de vérité a sonné pour le PS du Valais, comment va-t-il justifier la position de sa championne?

    RépondreSupprimer
  2. un lecteur attentifdimanche, 17 octobre, 2010

    Plusieurs sections cantonales du PS ont déjà recommandé le oui au contre-projet! Je trouve ça débile.

    RépondreSupprimer
  3. Au vu de ce que contiennent les textes de l'initiative et du contre-projet, j'encourage tout un chacun (peu importe son bord politique) à les rejeter. Choisir entre la peste et le choléra n'est pas un choix. Même si certains souhaitent soutenir Mme Waeber-Kalbermatten, ils ne devraient pas oublier qu'accepter l'initiative ou le contre-projet, revient à stigmatiser des résidents suisses qui ne peuvent se prononcer par les urnes, à les punir deux fois, à les ranger dans la case criminels via leur nationalité.

    Pour convaincre les indécis, vous pouvez encore lire la loi sur les étrangers de 2005 et voir qu'elle est déjà bien assez prévoyante en matière de renvoi. Elle est même l'une des plus contraignantes d'Europe.

    Je remercie d'avance tous les humanistes et toutes les personnes faisant preuve de bon sens de voter deux fois NON le 28 novembre.

    RépondreSupprimer
  4. Agissons: L'initiative de l'UDC pour le renvoi des criminels étrangers et celle du PS pour des impôts équitables, soumises au peuple le 28 novembre, ont le vent en poupe. Selon un sondage SRG SSR, toutes deux auraient obtenu 58% des votes le week-end dernier, a-t-on appris aujourd'hui. Merde.

    RépondreSupprimer
  5. Dans la même veine, l'extrême-droite nous prépare l'école primaire de demain (voir leur congrès de ce jour). Fini l'ouverture sur le monde, fini l'intégration de tous les élèves. Et la suite, c'est quoi ? Un Apartheid entre bons et mauvais suisses ? Bravo les gars, on va bientôt léguer un pays plus fort que l'Allemagne de 1933-45 à nos enfants.

    RépondreSupprimer
  6. Un super site sur les prochaines votations: cequeludcvouscache.ch. Il y a des petites vidéos bien sympathiques... et surtout des faits et chiffres édifiants qui éclairent nos lanternes.

    RépondreSupprimer
  7. Exactement Anne ! Il circule par mail et sur internet. Est-ce que l'archiviste pourrait le mettre en lien et plus si affinité ? C'est bon pour la tête :-)

    RépondreSupprimer
  8. Mais c'est tout prévu mes cocos! Patience.

    RépondreSupprimer
  9. Dis voir, tu te crois sur Facebook, ou quoi?

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.