27 novembre 2010

Huit siècles de Ribordy

Pour avoir associé, dans «Le Confédéré», Oskar Freysinger et Hitler, le radical Adolphe Ribordy avait été jugé. Il recourait hier devant le Tribunal cantonal valaisan.
A lire dans le Matin
L’ancien député Adolphe Ribordy, 67 ans, «dont la famille vit depuis huit siècles à Sembrancher», rappelle l’avocat, tient à avoir le dernier mot: «Freysinger est Autrichien. C’est un fait. Il a diffusé des cartes d’identité suisses avec le portrait de Ben Laden. Il me trouvera toujours devant lui.» Le jugement sera rendu ultérieurement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.