8 novembre 2016

Je suis candidat au Conseil général de Bagnes

Je suis papa de quatre enfants, dont trois sont désormais des adultes et un petit de quatre ans et je vis en famille recomposée avec un cinquième adolescent de 13 ans. J’ai vécu 15 ans au Canada, mais mes racines bien ancrées à Bagnes m’ont finalement faire revenir.

Je travaille dans l’informatique et depuis 10 ans sur un système de gestion pour les agences immobilières, principalement dans la location de vacances. Cette expérience me permet d’avoir une vision globale sur le tourisme et sur son évolution des dernières années.

Mais pourquoi m’engager ? A force de faire des commentaires, avec des amis, ma famille ou des connaissances autour d’un bon repas, dans les bistrots, sur Facebook ou autre, d’avoir refait nos petits mondes locaux et même au-delà (car autour d’un verre nos ambitions n’ont aucune limite) à coup de thèses, antithèses, synthèses, hypothèses et parenthèses un sentiment de culpabilité a commencé à naitre. Ce petit « diable » ou « ange » intérieur a lancé son petit discours accusateur « Tu parles, tu refais le monde, tu parles, tu énonces tes vérités, tu parles, tu théorises, tu parles, tu accuses, tu parles, tu as la solution à tous les problèmes et tu parles encore, mais tu ne fais rien … Si tu cherchais un peu plus loin, si tu mettais tes discours, tes valeurs et tes théories à l’épreuve dans un contexte réel pour aider ta communauté, si tu t'engageais?

Ces valeurs que ma famille, mes expériences et ma vie m’ont enseignées, je les reconnais dans celles défendues par Entremont Autrement et suis convaincu qu’elles ont leur place au sein de notre commune. C’est pourquoi je me présente au Conseil général.

Vincent Michellod

1 commentaire:

  1. Félicitations Vincent pour ton engagement; belle élection ce week-end.PAP

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.