12 janvier 2015

Rencontre avec Florian Alter

Au début de cette année 2015, Entremont Autrement  a voulu aller à la rencontre de ses élus et de ses représentants politiques afin de faire le bilan à mi-parcours leur engagement. Notre blog se fera l'écho de ses entrevues durant le mois de janvier.

Après Urbain Gaillard et Bernadette Volluz Murisier, nous partons pour Sion où siège notre député Florian Alter.


Florian, cela fait bientôt 2 ans que tu as été élu au poste de député sous l’étiquette Entremont Autrement. Comment te sens-tu de cette fonction?
(Rires) Je me sens bien, merci. Plus sérieusement, le travail au sein du Parlement se passe en deux parties: le plénum et les commissions thématiques. EA occupe l'un des siège de la commission Santé/Affaires sociales/Intégration (SAI). Le travail est très concret et plus efficace qu'en plénum et permet des échanges plus... sincères. Le plénum est un joli théâtre qui permet aux partis de travailler leur électorat suivant les thèmes proposés. On peut ainsi assister à certains votes étranges qui s'expliquent mieux électoralement qu'idéologiquement. Bref, pour être sincère, j'ai connu de meilleures expériences humaines mais le travail et l'acquisition de connaissance me motivent fortement.

As-tu l’impression que Entremont Autrement est bien accepté là où tu sièges?
Oui, très bien. C'était marrant, ma première réunion était celle du bureau provisoire où tous les partis étaient présents. J'ai dû représenter Entremont Autrement  étant le seul député de ce mouvement. La première séance au milieu des grosses nuques des partis politiques, c'est impressionnant. Mais je ne me suis pas dégonflé... Je me souviens aussi de Christophe Claivaz, chef de groupe du PLR, qui nous prenait en exemple pour ne pas toucher au modèle d'élection du Grand Conseil. EA est certes vu comme un OVNI politique, mais jouit d'un capital sympathie non négligeable.

Dans quels dossiers t’es-tu particulièrement impliqué en 2014?
Il y a évidemment les dossiers de la commission SAI, comme la Loi sur les Etablissements et Institutions Sanitaires (LEIS), acceptée à l'unanimité du Parlement, ou le suivi des planifications des EMS. Ou encore le suivi de la planification de l'OCVS, qui demandait une ambulance en Entremont de toute urgence, et pour laquelle je me suis battu.

Oui, notre blog s'en était d'ailleurs fait l'écho. Et au niveau scolaire également?
Exactement, il y a là aussi une belle victoire, c'était la première et la plus inattendue: le mi-temps des premières enfantines toute l'année, dans la nouvelle Loi sur l'Ecole Primaire (LEP). En effet, tant que la présence d'enfants en bas âge à la maison est un problème dans notre modèle économique, nous suivrons une sombre route. Ce mi-temps est à contre-courant de ce que notre société suit, m'a-t-on plusieurs fois dit. Je le sais, cette victoire n'est qu'une chance donnée pour ne pas tout sacrifier à l'économie et il nous faudra, nous familles, nous battre pour qu'au milieu du bénéfice, on n'oublie pas que le temps investi pour les jeunes années de nos enfants est la plus grosse fortune que nous leur léguons. 

Quels seront tes chevaux de bataille pour l’année à venir?
Pour ce qui est de la politique, continuer à travailler d'arrache-pied, d'autant que mes séances de commission vont se passer en allemand d'ici peu... et que Goethe m'a laissé un goût amer à ma maturité...
Je continuerai de me battre pour que nos enfants aient un maximum de chance en ces temps de coupes où l'argent est plus important à investir pour l'argent que pour l'humain, privant les familles et les enfants de soutien important tant à l'école qu'en dehors. Une politique plus active pour les adultes de demain que ceux d'aujourd'hui. 

Bravo Florian et merci pour ton engagement auprès de notre jeunesse tout particulièrement. EA est fier des idées que tu incarnes à Sion.

Pour aller plus loin:
1) Présentation de Florian Alter
2) Tous les textes de et sur Florian tirés de nos archives

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.