14 février 2013

Cher Christophe,

Je vous ai rencontré,  je suis votre campagne et j'ai lu votre portrait dans "le Temps" du 11 février 2013, et je veux vous dire MERCI!
Merci pour votre candidature au Conseil d'Etat! Loin des batailles partisanes et de la politique politicienne, vous osez poser des questions sur l'avenir du Valais: comment veut-on se développer, comment veut-on vivre, comment veut-on travailler dans le futur?
Vous osez mettre en question une manière de faire la politique dans ce canton qui a trop duré. Vous n'avez pas peur des mots ni des maux du canton.
Presque ignoré des médias, vous avez la force tranquille d'être autrement qu'Oskar et Christian, qui se perdent dans un blabla électoral complaisant.
Vous ne parlez pas uniquement pour préserver vos chances de succès à accéder au fauteuil de Conseiller d'Etat, mais toujours avec le but de préserver le bien commun, les intérêts du canton et de ses habitants à long terme.
Le Valais a besoin de femmes et d'hommes comme vous et ils existent parmi nous; qu'ils osent aussi s'exprimer d'ici au 3 mars et qu'ensemble nous travaillions pour un nouveau Valais, plus beau, plus grand et plus estimable que celui d'hier et d'aujourd'hui.
Bien à vous

Sophie Juon

1 commentaire:

  1. En accord avec toi, chère Sophie.
    Mon soutien lui est aussi acquis.

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.