18 octobre 2012

Melly et Darbellay

Face à la menace de démantèlement des lignes ferroviaires secondaires et la remise en question de nos trains, deux ténors de la politique valaisanne se sont fait entendre, l'un est au gouvernement et défend les intérêts des citoyens, l'autre est un lobbyiste. Pour nous pas de doute sur ce coup-là nous suivons Melly et nous vous invitons à signer la pétition pour sauver nos trains.


Une tomate pour Christophe Darbellay
 
On apprend avec stupéfaction que Cartourisme présidé par Christophe Darbellay salue dans un communiqué cette initiative visant à démanteler les lignes ferroviaires secondaires sous prétexte de plus grande flexibilité. «Une liaison par autobus ou par autocar vous conduit pratiquement jusque devant votre porte», selon Christophe Darbellay qui ajoute: «Le bus va partout. C’est le must en matière de qualité, pas possible de faire mieux!». Quoi de mieux pour améliorer encore la desserte intégrale dans le sens d’un service public à l’écoute des usagers, précise Cartourisme dans son communiqué qui cite abondamment Christophe Darbellay.




Des lauriers pour Jacques Melly


Pour Jacques Melly, pourtant autocariste de métier,  en revanche cette proposition est non seulement une provocation mais un non sens! Il a déclaré au Nouvelliste:  "C'est à ne plus rien comprendre à la politique suisse des transports. D'un côté, on voudrait soutenir et favoriser les transports publics, car on se rend compte que la route arrive à saturation avec le trafic privé, mais avec une telle ordonnance, voilà que l'on propose exactement le contraire."

1 commentaire:

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.