4 juillet 2019

Affaires bagnardes - encore des suites !

Les constructions illicites bagnardes n’ont malheureusement pas fini de faire parler d’elles. Après plusieurs expertises, c’est finalement une cinquième personne qui a été mandatée pour faire la lumière sur la gestion du dossier faite par la commune de Bagnes, mais également par le canton et plus précisément le Conseil d’Etat.

Dans un tel contexte, il devient légitime de se demander si le dossier sera un jour clos et plus précisément si le citoyen connaîtra les conclusions de ce rapport et de cette affaire dans un avenir proche. Si le président de la commune, Eloi Rossier, prétend que cette dernière fait tout son possible pour régulariser la situation, certains membres d’Entremont Autrement, dont Pierre Troillet cité dans l’article ci-dessous, révèle une ambiance de travail laissant à désirer : un conseil général à deux vitesses, un silence ainsi qu’une stagnation sur les dossiers des constructions illicites. Si l’omerta semble être de mise, il reste à espérer que cette nouvelle expertise permette enfin de débloquer la situation et peut-être même de mettre au pas la commune bagnarde.

Plus largement, la gestion du dossier des constructions illicites de Verbier lève une autre thématique dont Entremont Autrement se fait le défenseur depuis 10 ans : la transparence. Le dossier, opaque et parfois enfumé, ne s’ouvre pas aux citoyens malgré les nombreux appels du mouvement pour que ce soit le cas. La commune se murant dans son silence, semble dissimuler de nombreuses informations permettant de faire la lumière sur son implication ainsi que ses actions dans la gestion du dossier. 

https://www.rts.ch/info/regions/valais/10532686-un-nouvel-expert-nomme-dans-l-affaire-des-constructions-illicites-a-verbier.html

Jasmine Lovey

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.