5 décembre 2018

3 élections en une

Viola Amherd est la troisième conseillère nationale qui va abandonner son poste depuis 2015 après Roberto Schmidt et Yannick Buttet.

Elle va laisser son siège au conseil national au premier des viennent-ensuite: elle laisse sa place à Philip Matthias Bregy, chef de groupe au grand conseil.

Philip Matthias Bregy devrait donc laisser sa place au grand conseil au premier des viennent-ensuite: il laisse son siège à Andreas Zenklusen qui n’avait pas été réélu à l’issue de sa première législature, non réélection dans le contexte de la falsification des votes dans son district. Il avait lui-même tenté de se porter partie civile dans cette affaire, ce qui lui a été refusé par le tribunal cantonal.
Il espérait bientôt un possible retour au parlement si Pascal Salzmann de l'UDC de Brigue abandonnait son poste pour une nouvelle répartition qui aurait vu Irmina Imesch des jaunes de Rarogne oriental piquer son siège au noir Guido Walker de Rarogne oriental qui aurait laisser le sien au district de Brigue pour Zenklusen selon un jeu de domino fort complexe qui est encore en court d'élaboration. Dans cette configuration dans le district de Rarogne oriental Irmina Imesch serait élue avec moins de suffrages que Guido Walker comme résultat de la double proportionnelle.

Il y a donc eu de manière plus simple aujourd'hui trois élus: une nouvelle conseillère fédérale, un nouveau conseiller national et un nouveau député qui espérait son retour.


Le vainqueur du jour Andreas Zenklusen qui a juste 12 jours de plus que Viola Amherd.



L'archiviste
 POST SCRIPTUM
Avant de rédiger ce petit papier nous avions pris soin d'interroger Andreas Zenklusen sur sa volonté de retourner au grand conseil. Décision confirmée depuis par la presse haut valaisanne. Quant au Nouvelliste, il a propagé une rumeur sans jamais la démentir en publiant  le 6 décembre, soit au lendemain de notre message sur Entremont Autrement: 
"Andreas Zenklusen, le premier des viennent-ensuite, ne confirme pas son intérêt pour la fonction. La fraude électorale, qui lui a coûté sa réélection, l’aurait refroidi."
Tout faux!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.