9 novembre 2018

Relations Eglise-Etat: position de Daniel Moulin

Un débat à six de quarante-cinq minutes laisse peu de temps de parole aux participants. Même aguerri un débatteur ne peut pas faire passer tous ses messages et doit faire des choix. Je ne me suis pas tu et pourtant j’aurais aimé préciser certains points. L’occasion m’en est donnée ici. Représentant d'Appel Citoyen à ce débat auquel j’ai aimé participer voici les idées fortes sur lesquelles j’ai basé mes propos.

  1. Le Valais n’est plus aux temps des princes-évêques, il n’est pas une théocratie mais une démocratie. La laïcité est une nécessité, une exigence démocratique fondamentale qui doit garantir la non intervention de l’Etat dans les affaires religieuses et la non intervention du religieux dans les affaires de l’Etat.
  2. Chaque religion peut prétendre à sa vérité pour autant qu’elle respecte la vérité des autres, qu’elle respecte l’Etat de droit et la démocratie, qu’elle garantit la liberté individuelle et qu’elle vise le bien commun. Les Eglises et les communautés religieuses transmettent de tous temps des valeurs d’ordre spirituel, culturel, cultuel, social. Leur patrimoine est riche, il doit être conservé, enrichi et transmis aux générations futures. Ce qui n’implique pas pour chaque citoyen la nécessité de croire ou de pratiquer une religion.
  3. L’islam fait partie des trois grandes religions prophétiques, les religions du Livre, avec le christianisme et le judaïsme et peut être englobé dans un œcuménisme respectueux. Il ne peut être reconnu de droit public que dans la mesure où il se soumet à toutes les valeurs démocratiques et à l’Etat de droit.
  4. La sécularisation à modifié la relation des citoyens et citoyennes à la religion et à la pratique religieuse. Ce qui ne signifie pas que des valeurs telles la liberté, le respect, l’ouverture, la justice- valeurs entre autres d’Appel Citoyen - ne puissent pas se développer et orienter le vivre ensemble.
  5. Les élus de la constituante devront faire preuve de dialogue, d’ouverture et être capables de compromis politiques pour établir une charte fondamentale qui prendra en considération chaque citoyen, chaque citoyenne, chaque habitant de notre canton dans son unicité et ses valeurs. Ici l’esprit partisan ne peut avoir cours.

Daniel Moulin
Candidat Appel Citoyen
Vollèges

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.