21 octobre 2017

Le Nouvelliste - Mascarade!

Le Nouvelliste nous offre une perle sur une pleine page ce 19 octobre 2017. Ou plutôt, démontre par cette véritable mascarade tout le toupet dont il est capable.

Il y a cinq ans, le journal nous inondait d’argumentaires en défaveur de l’initiative sur les résidences secondaires. Aujourd’hui, il a le culot incroyable de venir dire sur une pleine page aux valaisans "Nous, Nouvelliste, nous nous engageons pour vous aider à comprendre les enjeux touristiques du Valais et "Nous, Nouvelliste, nous y étions et nous avons été critiques".
Cette pleine page est un foutage de gueule totale.

Durant toute la période qui a précédé la votation du 11 mars 2012 sur les résidences secondaires, la rédaction du Nouvelliste n’a fait preuve d'aucun esprit critique. Le Nouvelliste n’a à aucun moment cherché à aider à comprendre la problématique des résidences secondaires. Il nous a inondé, jour après jour, de textes et d’argumentaires en défaveur de cette initiative.

La direction actuelle prétend que leur journal est critique et qu’il aide à comprendre les enjeux du Valais. Qu’elle nous le démontre concrètement. Qu’elle se renseigne auprès des instances patronales de la construction valaisanne. Qu’elle leur demande leur tableau des chiffres de l’évolution de l’emploi dans la construction depuis le début du siècle. Qu’elle affiche en pleine page les chiffres de cette évolution et qu’elle les mettent en parallèle avec les arguments publiés sans cesse durant la période précédant la votation du 11 mars 2012.

Mais, la rédaction du NF a-t-elle le courage de confronter son esprit critique avec la réalité chiffrée? A-t-elle la volonté de démontrer ou démonter les arguments fantaisistes qui avaient été massivement mis en avant dans leur quotidien ?

Je le redis, cette pleine page est une véritable mascarade.

Urbain Gaillard

1 commentaire:

  1. le Nouvelliste a raison, le canton est un pays de cri et de tiques

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.