1 mai 2017

Retour sur la soirée d'information à Liddes

Vendredi soir 28 avril, à l'invitation du Conseil communal de Liddes, je me suis rendue à une séance d'information sur la LcAT et sur la fusion des communes. Je ne parlerai ici que de la question des fusions des communes; nous avons déjà eu l'occasion de parler de la LcAT sur ce blog.

Le Conseil communal de Liddes avait invité M. Maurice Chevrier, pour présenter la question de la fusion des communes en Valais. Ce dernier a dressé un état de la situation en Suisse et en Valais. Il a également détaillé la procédure à suivre en prenant deux exemples concrets:

  • le cas de la fusion de quatre communes du district (Bourg-Saint-Pierre, Liddes, Orsières et Sembrancher)
  • le cas d'une fusion plus large avec Bagnes et Vollèges en sus

Les explications ont été claires et les réponses apportées aux quelques questions posées dans la salle également.

Les présidents de Bourg-Saint-Pierre et d'Orsières étaient présents ainsi que le préfet et le sous-préfet. M. Chevrier a rappelé quelles devaient être les valeurs qui sous-tendent un projet de fusion: vision à long terme, mise en commun des ressources, base volontaire. Un des éléments essentiels quand on parle de fusions, c'est la communication, entre les communes concernées, entre les autorités, entre les autorités et la population.

Entremont Autrement souhaite que la communication entre les communes du district continue dans un esprit constructif, ouvert et transparent, y compris avec Vollèges et Bagnes; même si ces deux communes ont déjà entamé un processus de fusion, cela ne doit pas les empêcher de discuter avec les autres communes du district et d'avoir une réflexion sur les fusions de manière générale dans le district.

Nul doute que nous entendrons encore parler de fusion dans le district d'Entremont, et que nous serons amenés à en débattre.

Sophie Juon
Présidente EA

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.