2 novembre 2016

Communiqué d’Entremont Autrement au sujet des élections à la vice-présidence

Plusieurs messages reçus ces derniers jours et plusieurs sollicitations de la part de partis politiques présentant des candidats à la vice-présidence à Bagnes et à Orsières nous poussent aujourd’hui à communiquer sur notre ligne de conduite.

Entremont Autrement ne donne généralement pas de consigne de vote. Cela n’empêche pas notre comité central de prendre position plusieurs fois par année sur des objets politiques (votations ou élections), afin que nos membres puissent se faire une idée précise de la ligne politique que nous défendons.

Dans le cadre des élections à la vice-présidence du 13 novembre, nous nous sommes bien entendu concertés sur un éventuel soutien pour l’un ou l’autre des candidats. Il est apparu, tant à Bagnes qu’à Orsières, que ces candidats présentaient politiquement trop peu de différences entre eux pour que nous puissions nous engager formellement en faveur d’un camp ou de l’autre.

De manière générale, nous regrettons que les candidats aux vice-présidences ne proposent pas des projets politiques plus étoffés, plus clairement identifiables, ce qui permettrait à la population de se faire une opinion fondée sur d’autres critères que l’appartenance politique.

Nos élus et nos membres sont libres quant à eux (et comme d’habitude) de prendre publiquement position pour un candidat ou pour un autre.

Entremont Autrement souhaite à chaque candidat une bonne campagne.

Le comité d’Entremont Autrement

6 commentaires:

  1. Mesdames et Messieurs d'EA,

    Cette attitude est correcte, mais elle est surtout confortable.

    Lorsqu'EA lancera des projets il aura besoin de crèer des majoritès. Pensez-vous les rèunir au grè des sujets, parfois avec la majoritè, parfois avec les minoritès, aussi grace à l'udc ?

    Fèlicitations pour votre parcours sans faute et plein succès à votre liste du CG de Bagnes.

    RépondreSupprimer
  2. Mon cher anonyme,
    Votre remarque m'interpelle et me questionne sur la vision qui semble être la vôtre du fonctionnement d'un Conseil communal. Ceci est également valable quant à la liberté de pensée et d'action de chaque conseiller.
    J'espère que chacun des candidats élus, quelque soit sa commune et sa formation politique s'est mis à la disposiiton de la collectivité pour le bien de celle-ci et pour rien d'autre. J'espère également qu'en bonne démocratie, chacun d'eux soit libre de défendre tous les projets qui lui semblent mériter un soutien. Et à l'inverse, de pouvoir rejeter ceux qui lui semblent devoir être revus ou refusés. Ceci est en tout cas un principe non négociable au sein d'Entremont Autrement.
    Je ne vois pas mon engagement politique comme une partie de 'un prêté pour un rendu' qui amène à un 'je te tiens, tu me tiens ...'
    Pour moi, si un conseiller quel qu'il soit présente un projet qui mérite mon soutien, il l'aura. Le jour ou cela ne sera plus le cas, je ne mériterai plus la confiance que les électeurs ont mis en moi et mon mouvement. Cela me parait être une évidence pour toute personne se prétendant démocrate.

    RépondreSupprimer
  3. Euh, je crois qu'anonyme disait simplement que le fait de ne pas avoir choisi entre Pascal et Sylvie était confortable pour EA dans le sens que cette attitude lui permettrait de se tourner plus facilement vers une des deux majorités, le jour où elle voudra faire avancer un projet. Je n'y ai pas vu une critique, au contraire ...

    RépondreSupprimer
  4. Cela ne change pas ma vision. Je ne peux concevoir que mon choix de soutenir un des candidats à la vice-présidence ou non puisse être un motif de soutenir ou non un projet que je voudrais faire passer durant la législature à venir. Le conseiller qui refuserait une de mes propositions qu'il jugerait valable au seul motif que je n'ai pas ouvertement soutenu son poulain à la vice-présidence est un triste site qui ne mérite pas sa place autour de la table du Conseil.

    RépondreSupprimer
  5. Je crois aussi que nous disposons de bien d'autres moyens pour créer des majorités sans pour autant nous renier... Il faut aujourd'hui travailler dans la confiance, avec rigueur et précision.
    Je crois qu'EA a déjà démontré sa volonté d'oeuvrer pour un débat de fonds au-delà des prises de position partisanes et qu'il en est capable. Il existe également cette volonté et cette sensibilité dans d'autres formations politiques.

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.