27 janvier 2015

Entretien avec Jonathan Darbellay

Durant tout le mois de janvier 2015, la rédaction du blog d'Entremont Autrement va à la rencontre des gens qui forment notre mouvement.

Après Urbain, Bernadette, Laure, Sophie et Florian, c'est aujourd'hui au tour de Jonathan Darbellay, jeune député-suppléant au Grand Conseil valaisan de nous recevoir.


Jonathan Darbellay, député-suppléant AdG
Jonathan, cela fait près de deux ans que tu as été élu au poste de député-suppléant sous l’étiquette Entremont Autrement. Comment te sens-tu de cette fonction?
Ce n'était pas facile les premiers temps puisque je suis arrivé dans un monde que je connaissais pas et il y avait énormément de choses à assimiler rapidement, au milieu de députés souvent largement plus expérimentés dans la politique. Mais maintenant, cela se passe très bien et il est réjouissant de constater qu'on trouve des députés dans tous les rangs qui veulent faire avancer notre canton et dépasser les rivalités politiques stériles.

As-tu l’impression que Entremont Autrement est bien accepté là où tu sièges?
Au début, on nous regardait peut-être avec un peu de curiosité: dans un canton comme le nôtre, ce n'est pas tous les jours que l'on voit débarquer de nouvelles étiquettes politiques! Mais très vite ils se sont rendus compte que nous nous étions retroussés les manches et que nous n'étions pas simplement là pour nous asseoir sur un siège. L'Alliance de Gauche nous a aussi très bien intégrés, elle a d'ailleurs d'entrée donné un siège à la SAI à Florian.

Dans quels dossiers t’es-tu particulièrement impliqué en 2014? 
J'ai eu la chance de pouvoir siéger notamment à la Commission de la Santé, des Affaires sociales et de l'Intégration (SAI) et donc de m'intéresser de près à ce secteur mais c'est surtout dans la protection de notre système éducatif que je me sens concerné, notamment pour défendre les bourses pour les étudiants et empêcher que l'on saborde un de nos principaux atouts. Je trouve aussi regrettable que nous devions continuellement nous exprimer sur la viande halal à l'école, le voile à l'école et d'autres sujets de ce genre qui n'apportent jamais rien de constructif et montent les Valaisans les uns contre les autres au moment où il faut justement nous unir et essayer de faire sortir notre canton de l'impasse.

Quels seront tes chevaux de bataille pour l’année à venir?
Cette année 2015 va forcément être une année particulière, entre les élections fédérales, l'impact du franc fort sur notre économie, le bicentenaire. Je continuerai évidemment de m'engager pour notre canton dans mon rôle de député suppléant et de contribuer au succès de notre canton chaque fois que j'en ai l'occasion. J'aimerais surtout continuer à m'engager pour le Valais que j'aime, un canton solidaire avec du caractère qui va de l'avant et relève les défis qu'on lui oppose!

Merci Jonathan pour cet entretien. Bonne continuation dans ton mandat au Grand Conseil valaisan.

Pour aller plus loin
1) Tous les textes de et sur Jonathan tirés de nos archives
2) Présentation de Jonathan

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.