7 octobre 2014

Au revoir M. le Président Eloi Rossier


« Bagnes va faire cavalier seul » titrait le Nouvelliste en page 18 de son édition du 1er octobre 2014 au sujet de la couverture médicale d’Entremont.
« Nous allons (…) finaliser dès que possible le projet » dixit le président de Bagnes Eloi Rossier.
Rappelons qu’un projet mené par les médecins d’Entremont et appuyé par toute les communes sauf Bagnes mais avec Bovernier va se concrétiser prochainement (début des travaux janvier 2015 et ouverture printemps 2016) comprenant 10 cabinets médicaux, une policlinique pour les urgences. Un bâtiment adjacent sera occupé par une pharmacie, un centre de physiothérapie, d’ostéopathie notamment, et en projet encore, la venue du CMS.

Mais M. Eloi Rossier ne peut seulement imaginer qu’un tel centre ne se fasse pas sur ses terres, même si ce dernier n’est qu’à 5 minutes du Châble…Il a donc engagé une sorte d’épreuve de force pour créer un cabinet de groupe à Villette. Pour y parvenir, il doit trouver 2 médecins s’engageant pour 5 ans selon l’exigence de son conseil général. Le voilà donc qui cherche tout azimut pour dénicher des volontaires à qui bien sûr il offrira des conditions plus que généreuses. Il semble qu’il est sur le point de trouver ces médecins venus d’ailleurs, dont les compétences ne sont sûrement pas à remettre en cause, mais les motivations peut-être…

Le projet de Sembrancher lui est tourné vers l’avenir. En effet les médecins aînés (y compris du Val de Bagnes) seront rejoints par des jeunes collègues, tous ayant des liens avec la région, formés en partie en Valais, avec des connaissances avancées en médecine d’urgence. Des spécialistes viendront consulter au Centre. Une garde pour l’Entremont sera réintroduite. Le but est de garantir une bonne couverture médicale en Entremont pour les générations actuelles et futures.

Mais voilà que le président de la grande commune de Bagnes, fort de sa puissance financière (la seule rénovation du centre sportif de Verbier coûtera la bagatelle de 52 millions de francs), grisé par sa fonction a décidé coûte que coûte de réaliser SON «mini centre médical ». Il n’a cure des mesures d’économicité prônées pour la Santé, ni de l’orientation générale qui va vers un regroupement des forces pour une plus grande efficacité, ni du souhait unanime des jeunes médecins de travailler dans de plus grandes structures, et encore moins de l’avis des médecins installés en Entremont depuis des années. Il en fait en réalité une affaire personnelle. Certes un élu est d’une certaine manière redevable aux électeurs qui l’ont choisi et à certaines forces économiques qui l’ont épaulé. Mais au bout du compte, la raison devrait triompher…

Les conséquences de ce bras de fer engagé par M. Eloi Rossier sont potentiellement graves. Selon sa stratégie, la commune de Bagnes serait autonome, à savoir un centre médical à Verbier (2 médecins) et un autre à Villette (2 médecins). Il ne planifie aucune collaboration avec les médecins du reste de l’Entremont. Il choisit comme un grand des médecins, on entend des noms parfois et des spécialités qui font douter (médecine esthétique…). Fatalement il y aura une compétition entre les structures bagno-bagardes et le Centre médical de Sembrancher. Leur viabilité est mise en péril. La responsabilité de M. Eloi Rossier est totalement engagée. Il sera responsable des médecins qu’il aura imposés, il sera responsable des possibles dysfonctionnements dans l’organisation de la Santé en Entremont, il sera responsable des problèmes économiques des centres médicaux aussi. Il devra en assumer toutes les conséquences, y compris électorales…

« Bagnes va faire cavalier seul »

Vive la Maison de la Santé du Grand Entremont et son centre médical, longue vie à eux !

Au revoir M. le Président Eloi Rossier !

Dr Gilbert Darbellay


4 commentaires:

  1. Une Vollégeardelundi, 06 octobre, 2014

    Parfaitement d'accord! Bravo!

    RépondreSupprimer
  2. La question de Verbier ne doit pas totalement être évacuée cependant. Une antenne en saison haute pourrait s'avérer nécessaire. Qu'en pensez-vous M. Darbellay?

    Ce qui m'irrite, c'est l'obstination de M. Rossier à snober le reste de la vallée, à jouer les grands seigneurs, venir expliquer aux gens comment penser, mais à ne pas écouter la voix populaire, y compris dans sa commune!

    RépondreSupprimer
  3. Le problème le plus urgent à régler était de maintenir une présence médical dans le district, c'est pourquoi s'est développé le concept de Maison de la Santé à Sembrancher. Mais il a toujours été pensé qu'un centre médical devait également se développer à Verbier, avec une collaboration active, des échanges de médecins, des systèmes informatiques compatibles etc... Actuellement cette collaboration est aux oubliettes, puisqu'il semble qu'une certaine autonomie est visée sur la commune de Bagnes. Ceci est d'autant plus regrettable que le cabinet des Dr G.Bruchez et JP Deslarzes à Villette-Le Châble est toujours actif ( 3 médecins y travaillent: les Dr Gilbert Bruchez, la Dresse Grumel Boisfarineaud, le Dr Poget) et de nombreux patients bagnards nous font l'honneur de nous consulter à Orsières.
    Alors certes mes propos sont quelque peu provocateurs, mais il faut que les citoyens de ce district soient informés de toutes les stratégies de couverture médicale d'Entremont. Les gens d'Orsières regrettent aussi notre départ sur Sembrancher, mais la démarche est comprise et acceptée par la très grande majorité de nos patients.
    Pour nous médecins installés depuis de nombreuses années dans nos cabinets de village, l'effort consenti est lourd. Si nous le faisons, c'est parce que nous sommes convaincus qu'il s'agit de la meilleure solution pour l'avenir.

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour ces précisions intéressantes. Nul doute que la Maison de la Santé de Sembrancher est la meilleure solution.

    RépondreSupprimer

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.