3 décembre 2013

ALE Suisse-Chine


Le 6 juillet dernier, un accord de libre-échange (ALE) a été signé à Pékin entre la Chine et la Suisse.

D'après le planning de l'administration fédérale, cet ALE devrait rentrer en force début juillet 2014.
Dans cet ALE de plus de mille pages, et contrairement à tous ceux conclus depuis 2009, aucune mention n'est faite aux 'droits humains'.

Le 9 décembre 2013,  le Conseil National débattra et se prononcera sur la ratification ou non de cet accord.
En 2011, la plate-forme d'aide au vote en ligne Smartvote posait entre autre la question suivante
Le respect des droits de l'homme doit-il être pris en compte de manière plus importante lors d'accords économiques passés avec d'autres pays (p. ex. accords de libre-échange) ? 
A cette question, 72% des membres actuels du Conseil National ont répondu 'OUI' ou ' plutôt OUI'.
Chez nos représentants valaisans, c'est du 100% avec un 'OUI' pour les 2 PS et l'UDC et un 'plutôt OUI' pour les 3 PDC et le PLR.

D'ici quelques jours nous pourrons nous rendre compte lesquels d'entre-eux seront toujours en accord avec leur positionnement électoral. Nous serons fixés sur leur volonté réelle d'un meilleur respect de l'humain ou s'ils fouleront aux pieds les droits de l'homme par appât du gain.

Urbain

lire aussi:

Accord de libre-échange avec la Chine: la Suisse a-t-elle perdu la boussole des droits humains?

Accord de libre échange entre la Suisse et la Chine: pas de libre échange sans droits humains.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Vous êtes cordialement invités à laisser un message. Les commentaires peuvent être modérés. Les utilisateurs anonymes sont tolérés, mais la modération des commentaires anonymes répond à des critères plus sévères. Merci de votre courtoisie.